Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Audi A4 Allroad 3.0 TDI

Essai: Audi A4 Allroad 3.0 TDI

Pour les Bobous (bourgeois-boueux)

30.06.2016

Si on connaît l'Audi A6 Allroad, on ne pouvait qu'être déçu par la précédente A4 Allroad. Une erreur corrigée avec la nouvelle génération.

L'histoire Allroad d'Audi a débuté avec l'A6, un break tout chemin à l'image de ce que faisait déjà Volvo avec la XC70, et Subaru avec la Legacy Outback. Cette histoire, elle a débuté avant-même la mode du SUV.

Lifestyle

Galerie: Essai Audi A4 Allroad 3.0 TDILes SUV ont, quelque part, rendu superflus les breaks façon Allroad, qui continuent pourtant à exister contre vents et marées. Ils sont devenus une façon d'afficher un certain style de vie, qui séduit juste assez de monde pour assurer leur survie sur le marché. Nul doute qu'Audi accordera certainement plus d'importance à l'imminent Q2, mais ça ne les a pas empêchés d'assurer la descendance de l'A4 Allroad.

Galerie: Essai Audi A4 Allroad 3.0 TDIAlors que la précédente A4 Allroad ne semblait guère être plus qu'une Avant bourrée de plastique, Audi a cette fois poussé le curseur du style un peu plus loin, pour qu'elle soit en ligne avec la grande A6 Allroad. Sa calandre affiche des lamelles verticales plus expressives, les phares LED Matrix sont chers (2.300€) mais pleins de classe et la voiture reçoit aussi des suspensions réglables, mais qui ne permettent pas de modifier la garde au sol. On dispose tout de même en série d'un choix de modes de conduite, dont un qui adapte la transmission intégrale aux conditions Offroad. Plus de craintes à avoir donc: la voiture ne crache pas sur un bain de boue de temps à autres.

5,5 litres, ça suffit

Galerie: Essai Audi A4 Allroad 3.0 TDIDe nos jours, mettre un 6 cylindres 3.0 TDI sous le capot d'une A4 est un choix singulier, qui en dit déjà long sur la clientèle visée. Avec ses 218 ch, ce moteur demandera un certain sacrifice fiscal mais en échange, il promet une expérience de conduite des plus relaxantes. On ne manque jamais de puissance, bien que la boîte double-embrayage 7 rapports S-Tronic manifeste quelque doute quant au rapport à choisir en mode Sport. Mais dès que le couple de 400 Nm déferle à partir de 1.250 tours, on est parti pour surfer dans le trafic. Et le mieux est qu'en usage normal, ce 3.0 TDI se montre particulièrement sobre. Il peut aisément se contenter de 5,5 l/100 km en moyenne, un chiffre qui pourrait faire rougir bien des moteurs plus petits que lui.

Galerie: Essai Audi A4 Allroad 3.0 TDIUne Allroad, ce sera toujours une voiture de fin gourmet. D'accord, elle est moins pratique qu'une Q5 mais tout de même, dans ce domaine aussi, Audi a considérablement amélioré l'A4. L'augmentation de la capacité du coffre se remarque, et ça fait toute la différence. De plus, une A4 Allroad reste, dans la vraie vie, plus facile à manœuvrer que n'importe quel Q5.

Le prix du plaisir

Galerie: Essai Audi A4 Allroad 3.0 TDIAvec un prix de base de 58.000€, les choses sont claires: l'Audi A4 Allroad est pour les bourgeois-boueux, pour ceux qui ne regardent pas à la dépense quand il s'agit de se faire plaisir. Et attention: ce tarif explose vite quand on commence à cocher des cases dans la liste d'options.

Il faut payer le prix fort, pour être un vrai Roi de la gadoue. Mais en a-t-il jamais été autrement? En tout cas nous, l'A4 Allroad nous a rapidement charmés, avec par exemple ces petites lampes cachées sous la portière, qui projettent sur le sol le mot "quattro" et le logo Audi. Cette voiture, elle s'y connait en style…

Galerie: Essai Audi A4 Allroad 3.0 TDI

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.