Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Audi A4 Avant 1.8 TFSI

Essai: Audi A4 Avant 1.8 TFSI

Coups d’éclat

17.04.2009

Image, sportivité et espace - dans le monde de l’automobile, ces qualificatifs, qui ne sont contradictoires qu’au premier abord, sont associés en toute harmonie dans l’Audi A4 Avant. Non seulement le break aux talents multiples satisfait à un éventail d’exigences particulièrement large, mais il pose également de nouveaux jalons à plusieurs égards. Notamment en ce qui concerne le moteur essence 1.8 TFSI de 160 CV.

La polyvalence de la nouvelle A4 Avant s’explique dans une large mesure par sa taille. Dans sa quatrième génération, le break au coffre gigantesque atteint aujourd’hui fièrement 4,70 mètres- un format généreux que l’on ne peut toutefois guère lui reprocher.

L’unique détail excentrique de son design minimaliste séduisant réside dans les feux de jour à LED (uniquement en combinaison avec le xénon), à l’allure exclusive et technoïde, mais aussi un tantinet exagérément candide. Avec son toit au dessin de coupé, sa ligne d’épaulement droite et son arête de seuil s’élevant en direction de l’arrière, l’Avant s’affiche malgré tout à la fois sobre et empreinte d’un style bien affirmé.

Avec facteur bien-être

Audi A4 AvantL’intérieur raffiné est également typique d’Audi. Dans notre exemplaire d’essai, les tons gris et beiges clairs et couvrants prédominaient. Le mélange diversifié de matériaux et de surfaces était allégé par un grand nombre d’applications métalliques et de surfaces noires brillantes. En l’espèce, une finition haut de gamme rencontre une fonctionnalité substantielle et une ergonomie irréprochable - en résumé, un poste de travail exemplaire qui respire de surcroît la précision et la qualité pratiquement jusqu’au moindre détail. Malgré l’abondance des fonctions, le nombre de commutateurs et de boutons reste lisible.

Le siège du conducteur et le volant s’ajustent idéalement dans toutes les directions et les sièges sport rigides assurent un bon maintien et un confort substantiel dans les longs trajets. Malgré la ligne de toit plongeante, l’espace disponible à la deuxième rangée est également remarquable. En tout cas, les passagers de stature normale ne peuvent se plaindre d’un dégagement insuffisant à la tête.

Coups d’éclat

Audi A4 AvantUne place conséquente s’offre également pour les bagages. En situation normale, le coffre peut accueillir 490 litres et, pour les objets particulièrement longs, tels que des skis, l’A4 Avant propose en complément un système de fourreau en option. A défaut, il est possible en actionnant quelques poignées de rabattre le dossier de la banquette arrière dans un rapport 60/40 et d’agrandir ainsi la capacité de chargement à 1430 litres. Au final, l’Avant dispose donc d’un espace en abondance, mais pas exceptionnel au regard de certaines concurrentes. On ne regrettera toutefois l’absence de quelques centimètres cubes supplémentaires que dans des circonstances extrêmement rares.

Les solutions intelligentes du compartiment à bagages, en partie de série et en partie en option, jouent un rôle nettement plus prépondérant pour la fonctionnalité et les possibilités d’utilisation tous azimuts. Les œillets d’arrimage métalliques et les crochets pour sacs dans les parois latérales sont intégrés dès la finition de base. Dans la liste de ces petits détails pratiques qui peuvent s’avérer d’une grande utilité figure également le plancher de coffre réversible, en option, dont le côté garni de tapis assure le confort et la face inférieure en plastique en forme de cuvette permet de transporter sans problème des bottines de randonnée boueuses. De même, le bandeau en acier inoxydable protégeant l’arête de chargement, au demeurant de faible hauteur, et les poches de rangement latérales complémentaires sont très pratiques.

Audi A4 AvantFix it, baby

Nous recommandons le système de fixation des bagages, à nos yeux particulièrement intéressant. Le coffre peut ainsi être partagé en souplesse au moyen d’une barre télescopique s’emboîtant sur deux rails. Cette option permet de fixer des objets comme des malles ou des pots de fleurs, empêchant ainsi qu’ils ne se renversent au cours du trajet.

De série, Audi n’inclut pas de roue de rechange pour l’A4 Avant et, à l’emplacement prévu à cet effet sous le plancher du coffre, se trouve la batterie de bord. A côté de l’accumulateur, il reste toutefois encore un espace suffisant pour un cric, en réalité superflu, ainsi que des outils et d’autres menus objets.

Energie tranquille

Audi A4 AvantLe moteur 1.8 TFSI, extrêmement discret et, qui plus est, agréablement dynamique, épouse à merveille les ambitions de sportivité et de raffinement de l’A4 Avant. La mécanique est à peine audible à l’arrêt et n’inonde l’habitacle dans l’ensemble très silencieux d’une sonorité rauque que dans les hauts régimes.

Mais le déploiement de sa puissance est plus impressionnant encore: le quatre cylindres offre une poussée substantielle dans la quasi-totalité de la plage de régimes, la zone rouge débutant à 6500 tours. A partir de 1500 tours déjà, le couple maximal de 250 Newton-mètre est exploitable et, à 4500 tours, le rendement de pointe est atteint. Le moteur suralimenté à injection directe ne connaît pour ainsi dire pas de temps mort dans la réponse du turbo. Dès que l’on appuie sur la pédale d’accélération, l’engin se précipite droit devant dans un élan spontané et énergique, délivrant sa puissance de façon homogène et généreuse.

Rapide et gourmande

Audi A4 AvantLe break de 1,5 tonne accomplit le sprint standard en 9secondes à peine et sa poussée se termine à près de 220 km/h, soit de bonnes performances eu égard à ses 160 CV. On trouve toutefois également des concurrentes qui, pour une puissance similaire, sont plus lestes au démarrage. A titre d’exemple, la Mazda 6 2.5 de 170 CV, plus légère d’une centaine de kilos, devance l’Audi d’une bonne demi-seconde au sprint.

En revanche, la Japonaise nécessite environ un litre de plus aux 100 kilomètres en considérant que, d’après Audi, la consommation de l’A4 Avant 1.8 TFSI se situe juste au-dessus de 7 litres. Dans la pratique, le moteur s’est montré plus gourmand, engloutissant un peu moins de 10 litres. Un écart de cette ampleur est toutefois normal pour un turbo-essence.

Souveraine sur sa trajectoire

Audi A4 AvantLa plate-forme de l’A4 Avant se présente dans une forme olympique. Audi a renoncé à doter notre spécimen d’essai d’agréments haut de gamme, tels que la direction dynamique et la régulation électronique de la suspension. Même le châssis standard séduit par un confort sans faille qui, surtout sur les longues distances, assure un trajet dans la plus grande détente.

En parallèle, le break file dans une attitude très stable et placide à la vitesse de pointe sur autoroute et il enthousiasme par une excellente agilité. Il s’engouffre par ailleurs de façon précise et sûre dans les courbes grâce à une direction particulièrement sensible et un formidable comportement directionnel. Même dans les virages rapides, le roulis reste limité et, si un sous-virage s’amorce, l’ESP de série maintient la trajectoire. Les freins au serrage puissant et faciles à doser procurent également un sentiment de sécurité. Seule l’influence de l’entraînement sur la direction peut parfois s’avérer légèrement gênante lors de l’accélération à la sortie des virages. En option, Audi propose en outre pour la première fois pour le 1.8 TFSI la transmission intégrale Quattro, pour à peine 2.850 euros, qui élimine tout problème de motricité.

Amateurs d’économies s’abstenir

Audi A4 AvantA l’instar de nombreux modèles premium de fabrication allemande, l’A4 Avant est affichée à un prix substantiel. La gamme commence par le 1.8 TFSI dans la déclinaison de 120 CV à quelque 28.000 euros et le 1.8 TFSI que nous avons essayé requiert largement 2.000 euros supplémentaires.

La configuration de base de l’Audi A4 Avant comprend d’ores et déjà plusieurs détails appréciables, parmi lesquels les glissières de toit, la radio CD (non compatible MP3), les feux antibrouillard, les jantes de 16 pouces en aluminium, six airbags et l’ESP. Si l’on puise toutefois dans le catalogue étoffé des équipements spéciaux, l’addition peut grimper en un clin d’œil au-delà de 40.000 euros. On n’a pourtant pas envie de se passer de certains agréments. Avec le système de navigation de haute technologie, les sièges sport, la climatisation automatique, le régulateur de vitesse, l’aide au stationnement et quelques accessoires pratiques pour le coffre, notamment, l’A4 Avant devient enfin une solution de transport suffisamment complète, mais également coûteuse.

Données techniques
 
Marque et modèle   Audi A4 Avant 1.8 TFSI 118 KW
Gamme d’équipement    
Dimensions et poids    
Longueur / Largeur / Hauteur (mm)   4.703/ 1.826 / 1.436
Empattement (mm)   2.808
Rayon de braquage (m)   11,5
Poids à vide (kg)   1.545
Capacité du coffre (litres)   490 - 1.430
Pneus du modèle d’essai   225/50 R 17
Moteur    
Cylindrée (cm³) / Cylindres (nombre et disposition)   1.798 / 4 en ligne
Puissance (CV)   160
Couple (Nm) / tours/minute   250 / 4.500
Entraînement   Traction avant
Transmission   Boîte manuelle à 6 rapports
Consommation    
Type de carburant   Essence
Mixte d’après le constructeur (l/100 km)   7,2
Emissions de CO2 (g/km)   169
Cycle de consommation d’après AS24 (l/100 km)   9,7
Performances    
0 à 100 km/h d’après le constructeur (s)   8,9
Sprint de 0 à 100 km/h d’après AS24 (s)   n.i.
Arrêt de 100 à 0 km/h d’après AS24 (m)   n.i.
Vitesse maximale (km/h)   218
Prix    
à partir de (euros)   30.510
Options recommandées   Détecteurs d’aide au stationnement avant/arrière à 440 euros
 
Plus de données
Moins de données
 

En bref

L’A4 Avant conjugue une foule de talents dans un produit final extrêmement harmonieux. Confort, fonctionnalité, agilité- l’Audi entend bien exercer ses charmes sur tous les tableaux. En particulier, son coffre aux aptitudes d’utilisation exceptionnelles grâce à un système de fixation intelligent a les arguments pour séduire au quotidien. De surcroît, le moteur essence de 160 CV assure un niveau élevé de dynamisme et de confort, même si la mécanique turbo n’est plus réellement économique. A l’achat, l’A4 Avant n’est pas non plus destinée aux amateurs d’économie, d’autant que l’on ne peut que difficilement se contenter de la finition de base, eu égard aux nombreuses options attrayantes.

Audi A4 Avant

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.