Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Citroën C4 Cactus 1.6 BlueHDi 100

Essai: Citroën C4 Cactus 1.6 BlueHDi 100

Auto-différenciation

07.10.2014

Avec son C4 Cactus, Citroën entend revenir à des valeurs automobiles plus simples. Cela passe donc par une conception débarrassée du superflu, par une présentation simplifiée et par un moteur 1.6 BlueHDI 100 chevaux sobre et efficace.

La particularité principale de cette C4 Cactus, ce sont évidemment ses fameux coussins en plastique gonflés d’air baptisés Airbump qui apportent un look unique à l’auto, mais permettent surtout d’amortir les petits chocs (jusqu’à 5km/h environ).

Galerie: Essai Citroën C4 Cactus 1.6 BlueHDi 100Très pratiques sur les places étriquées des parkings de supermarché, pour pallier à une touchette avec un caddie par exemple. Long de 4,15 mètres, ce C4 Cactus paraît une taille en plus grâce à sa hauteur contenue associée à une garde au sol rehaussée et à un dessin latéral élancé. On aimera ou pas, mais au moins, l’auto ne laisse pas indifférent.

Etonnant

Galerie: Essai Citroën C4 Cactus 1.6 BlueHDi 100Citroën ayant mis l’accent dans sa communication sur la «banquette» avant, c’est avec une petite déception que l’on découvre des sièges indépendants sur notre voiture d’essai. La faute au moteur BlueHDI, pour l’heure incompatible avec la boîte automatique, la seule dont la commande permet de libérer l’espace entre les occupants.

Galerie: Essai Citroën C4 Cactus 1.6 BlueHDi 100Mais les points d’étonnement ne manquent toutefois pas à bord de l’auto, notamment les poignées de portes, remplacées par une simple lanière en simili-cuir, ou le couvercle de la boîte à gants, qui se manœuvre à la manière d’un coffret pour une accessibilité plus aisée. Une cinématique rendue possible par le déplacement de l’airbag passager dans le pavillon. Signalons encore que l’espace intérieur est généreux pour quatre occupants, et l’habitacle est baigné de lumière grâce au large toit panoramique optionnel traité spécifiquement pour se passer de pare-soleil.

Quelques manques…

Galerie: Essai Citroën C4 Cactus 1.6 BlueHDi 100Toutes les commandes se concentrent désormais sur et autour du volant, ou via l’interface du large écran tactile central. Quant aux informations relatives à la conduite, elles s’affichent sur un second écran situé face au conducteur… qui doit toutefois se passer de compte-tours. C’est d’ailleurs l’un des quelques renoncements de ce C4 Cactus pour offrir un tarif attractif (21.500 euros tout de même pour notre modèle d’essai), finalement moins gênant que les vitres arrière à compas ou la colonne de direction uniquement réglable en hauteur.

Mais le plus regrettable est véritablement le dossier de banquette arrière d’une seule pièce. Pas question donc d’aller à trois acheter des meubles suédois en kit, la contenance du coffre de 316 litres se montrant juste correcte.

Confort et légèreté

Sur la route, le C4 Cactus fait la part belle au confort grâce à ses suspensions rehaussées et sa direction légère. Mais surtout, son poids réduit aux environs des 1.000 kilos lui offre une vraie sensation de légèreté, mise en valeur par les 100 chevaux de notre moteur BlueHDI. Véritable réussite, ce bloc de nouvelle génération est un pur régal à l’usage, avec son couple à tous les niveaux. Il se trouve malheureusement associé à une boîte manuelle à cinq rapports ne lui permettant pas d’atteindre le niveau de consommation impressionnant obtenu avec la 308SW, dotée, elle, d’une sixième vitesse. On s’en tiendra donc dans le cas présent à 5,3l/100km, ce qui s’avère parfaitement correct, mais loin des 3,4l/100km annoncés.

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.