Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Dacia Logan MCV 1.5 dCi

Essai: Dacia Logan MCV 1.5 dCi

Esprit cartésien

17.02.2014

Si elle conserve l’appellation MCV, la nouvelle variante break de la Logan marque une rupture avec sa devancière. Exit l’allure massive et les sept places: pour les familles nombreuses, il y a désormais le Lodgy. Cette nouvelle génération mise sur d’autres atouts !

Ces autres atouts commencent par l’extérieur, où les lignes taillées au couteau font place à une allure plus travaillée.

Galerie: Essai Dacia Logan MCV 1.5 dCiChacun aura son avis quant au design du sac à dos arrière, mais au moins le break affiche une silhouette plus fluide en dépit du porte-à-faux allongé. La partie avant est, elle, commune avec les Logan et Sandero apparues l’an dernier.

Pas le grand luxe mais…

Comme expliqué en introduction, la déclinaison 7 places disparait du catalogue, histoire d’éviter toute concurrence avec le Lodgy. Cela n’empêche pas le break de faire progresser son volume de chargement, qui varie désormais de 573 à 1.518 litres en rabattant les sièges arrière. Un volume au top de la catégorie.

Galerie: Essai Dacia Logan MCV 1.5 dCiEn toute logique, l’habitacle est hérité directement de la berline. On y retrouve donc ses qualités, à commencer par un espace généreux pour les cinq occupants du véhicule. Ils profitent d’un équipement enrichi qui peut désormais inclure les capteurs de stationnement, le régulateur de vitesse ou encore l’intuitif système d’infodivertissement avec navigation TomTom. A recommander !

En revanche, la qualité des matériaux ne progresse pas et reste sujette à la critique, voire même carrément décevante par endroits. De même, quelques commandes et pièces mobiles, trop légères, rappellent qu’on a bien à faire à une voiture «low cost», qui se fiche des artifices.

Voiture à vivre

Galerie: Essai Dacia Logan MCV 1.5 dCiSur la route, la Logan MCV soigne parfaitement le confort des occupants avec des suspensions souples à large débattement qui assimilent sans broncher les dégradations de nos routes belges. Un choix assumé qui se paie cash dans les virages rapides ou dans les successions de courbes. Le break prend alors un roulis conséquent qui ne manquera pas de balloter les passagers, d’autant que le maintien des sièges est plutôt relatif. Et je ne parle pas ici d’une conduite dynamique (et encore moins sportive) tuée dans l’œuf par une direction floue et trop assistée. C’est dommage car pour le reste, le châssis remplit parfaitement son office, et son comportement stable assure un réel sentiment de sécurité.

Galerie: Essai Dacia Logan MCV 1.5 dCiUn sentiment renforcé par la présence du 1.5 dCi de 90 chevaux et 200Nm qui s’accommode sans problème des 1.050 chevaux de l’auto pour ne jamais manquer de répondant, même avec 4 adultes et quelques courses à bord. Le tout, sans réclamer de supplément «boisson» puisque notre consommation moyenne s’est établie à 5,2l/100km (3,8l/100km homologués).

C’est bien cela qu’on attend d’une voiture facturée 15.150 euros…en cochant toutes les cases d’options (13.200 euros de base pour ce dCi 90ch) : qu’elle soit économique et pratique pour la vie de tous les jours. Et dans cette optique, la Dacia Logan MCV constitue un choix particulièrement rationnel.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.