Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Honda Civic

Essai: Honda Civic

Un très bon cru

12.12.2011

iebon pDu haut de ses neuf générations successives, la Honda Civic est l’une des plus longues lignées de l’automobile, et l’incontesté fer de lance de la marque japonaise en Europe. Un statut que la nouvelle version fera perdurer sans mal.

Dévoilée lors du Salon de Francfort (dans sa livrée européenne du moins) la neuvième génération de Civic en a laissé plus d’un perplexe.

Galerie: Essai Honda CivicS’inspirant du futuriste modèle précédent, la nouvelle semble avoir fait de la gonflette de tous les côtés, s’en trouvant du coup moins fluide dans ses traits. Une impression qui s’estompe une fois l’auto lâchée à l’air libre, où pour un peu, elle en deviendrait presque plus discrète que la précédente, mais semble en tout cas plus équilibrée que sur les moquettes du Salon.

Moins excentrique

A bord, les évolutions sont du même acabit. L’aspect futuriste est toujours là, mais le meuble de bord s’est grandement assagi, grâce notamment à une console centrale désormais classique et verticale qui offre une meilleure ergonomie dans la disposition des commandes. Là où la nouvelle Civic marque aussi la différence avec sa devancière, c’est en matière de choix des matériaux et de leur assemblage, tous deux d’excellente facture, sur nos versions d’essai en finition haut de gamme du moins.

Galerie: Essai Honda CivicLongue de 4,28 mètres, la Civic offre une habitabilité généreuse, embarquant sans problème cinq occupants adultes et 477 à 1.478 litres de bagages ! Et si le seuil de chargement placé très haut gêne l’embarquement d’objets volumineux, la Civic propose une banquette astucieuse dont l’assise se relève à la verticale, libérant ainsi l’espace du plancher au toit pour le chargement de hauts objets. Pratique !

Dynamique sur route

Galerie: Essai Honda CivicNe cherchez pas de nouveauté sous le capot, il n’y en a point, pour l’instant. En effet, la Civic reste fidèle à ses blocs essence 1.4l i-VTEC de 100 chevaux et 1.8l i-VTEC de 142 chevaux, et conserve son 2.2 i-DTEC de 150 chevaux comme unique offre diesel. Grâce à sa cylindrée conséquente et à son couple de 350Nm, ce dernier confère un réel confort de conduite à la compacte, en plus d’un certain tempérament que le châssis n’a aucune difficulté à seconder. Les suspensions ont en effet été revues pour offrir un meilleur maintien et plus de confort, ce qui se révèle plutôt efficace dans les deux cas, tout en laissant plus de liberté au train arrière. Mais l’ESP veille au grain !

Succinctement essayé, le 1.8l i-VTEC se montre moins convaincant, sauf pour qui aime rouler à haut régime, au-delà des 4.500 tours sous lesquels il ne se passe pas grand-chose, obligeant à user et abuser du levier de vitesse, heureusement parfait par sa précision et ses débattements très courts.

Galerie: Essai Honda CivicLe Salut en termes de motorisations arrivera en janvier 2013, quand sera commercialisé le tout nouveau 1.6 diesel de 120 chevaux qui vient tout juste d’être dévoilé à Tokyo. En attendant, le 2.2 i-DTEC pourra compter sur ses rejets de CO2 pour convaincre puisque grâce à une réduction des frictions et à l’optimisation des flux d’huile, ceux-ci sont désormais établis à 110gr/km, soit une consommation moyenne de 4,2l/100km.

Facturée 19.000 euros pour le 1.4l en entrée de gamme essence et 23.500 euros pour le diesel, la nouvelle Civic sera disponible dès janvier.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.