Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Infiniti EX30d

Essai: Infiniti EX30d

Parée pour l’Europe !

19.10.2011

Tout le monde le sait: pour réussir en Europe, sans diesel, point de salut. Dans son infinie sagesse, Infiniti a donc diéselisé une bonne partie de sa gamme, à commencer par le SUV EX, son fer de lance dans nos contrées.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore Infiniti, la marque a été créée par Nissan à la fin des années 80 pour concurrencer Lexus sur le marché américain. Ce n’est finalement qu’en 2008 que le constructeur japonais décide de lui donner sa chance sur le marché européen pour qui cette version V6 3 litres diesel de 238 chevaux et 550Nm a été créée.

Salon américain

Galerie: Essai Infiniti EX30dSi chacun jugera de la réussite du style extérieur, le dessin de l’habitacle devrait faire consensus plus facilement. Les occupants avant profitent chacun d’une alcôve délimitée par l’imposant tunnel de transmission se prolongeant par une console centrale plaquée de bois sombre aux commande bien présentées. A l’oeil comme au toucher, l’ensemble du tableau de bord respire la qualité et les agencements sont millimétrés. Ce n’est malheureusement pas le cas partout avec quelques fautes comme les plastiques durs sur les contre-portes et des portières arrière un peu «légères» pour une voiture voulue «premium».

Quatre occupants auront leurs aises à bord, la cinquième place n’étant qu’à réserver à des occupants occasionnels en raison de son exiguïté. Et il ne faudra pas voyager trop chargé non plus car le coffre offre une contenance de 340 litres, une valeur assez faible pour le segment.

Blip, blip

Galerie: Essai Infiniti EX30dOrigines américaines obligent, l’équipement est pléthorique! Aux GPS, climatisation automatique bi-zone et feux à éclat Xénon s’ajoutent l’accès mains libres, la caméra de recul, le dispositif anti-collision, l’alerte de franchissement involontaire de la ligne et le capteur d’angle-mort. Pour ces trois derniers, on aurait aimé qu’Infiniti varie un peu les alertes, uniquement sonores dans l’état actuel, ce qui a tendance à irriter le conducteur en raison des «bips» incessants de l’un ou l’autre système.

On the road again

Clé en poche, une simple pression sur un bouton permet de lancer le V6 diesel, qui fait instantanément remarquer sa présence non pas par son bruit – l’insonorisation étant excellente -  mais par l’intensité des vibrations qu’il produit à faible régime. Pour le seconder dans sa tâche, c’est une boîte de vitesses automatique à sept rapports qui a été retenue. Celle-ci transmet les 238 chevaux et 550Nm aux quatre roues de la manière la plus douce qui soit, mais manque de réactivité à la rétrogradation, laissant tourner le moteur à trop faible régime au freinage... avec les effets cités ci-dessus.

Galerie: Essai Infiniti EX30dC’est bien dommage car les prestations routières de l’auto nous ont agréablement surprises! Le petit volant commande une direction directe et consistante, et le tarage des suspensions n’a absolument rien d’américain, se montrant confortable, mais contrôlant à merveille les mouvements de caisse en conduite active. Bien entendu, la consommation moyenne est tributaire du rythme adopté, établie à un bon 9l/100km pour notre part (8,5l annoncés).

Un vrai SUV routier, sans prétentions hors du bitume (comme le prouve la monte pneumatique de 19 pouces de notre voiture d’essai) facturé 50.400 euros.

Retrouvez toutes les nouveautés de la marque Infiniti

Trouvez une Infiniti EX30d d' occasion parmi des milliers de véhicules de seconde main

Découvrez un aperçu du modèle Infiniti EX30d ainsi qu'une sélection d' occasion

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.