Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Isuzu D-Max

Essai: Isuzu D-Max

A contre-courant !

08.06.2017

Isuzu profite de la refonte de son pick-up D-Max pour le métamorphoser quelque peu. Le constructeur lui offre en effet un nouveau bloc Diesel et associe ce dernier à de nouvelles boîtes. Est-ce assez pour troubler ses principaux rivaux ?  Peut-être bien.

Galerie: Essai Isuzu D-MaxQui a dit qu’un pick-up devait absolument être animé par un bloc Diesel de forte cylindrée ? Pas Isuzu. En janvier, au salon de Bruxelles, le constructeur l’a prouvé en dévoilant un D-Max passé par la case "refonte de mi-carrière" et animé par un moteur 1.9 Diesel. Aujourd’hui, le véhicule arrivant enfin dans les concessions, l’importateur nous en a confié la clé. Et, disons-le d’emblée : il ne faut plus jouer les gros bras pour devenir une référence sur le marché du pick-up "1 tonne". Des explications s’imposent...

Belle gueule  

Galerie: Essai Isuzu D-MaxAvant d’entrer dans le vif du sujet, prenons le temps de découvrir les différentes évolutions. Concrètement, le D-Max se voit offrir une nouvelle face avant en adoptant notamment une calandre redessinée, de nouveaux phares, un éclairage diurne à LED et des antibrouillards remodelés. La partie arrière, quant à elle, reçoit juste des blocs optiques faisant la part belle aux LED.

Galerie: Essai Isuzu D-MaxA bord de la version double-cabine qui reste la préférée du grand public, si l’on profite à nouveau d’un espace agréable à vivre, on apprécie surtout le fait que le constructeur ait redessiné la planche de bord qui donne à l’habitacle une touche de modernité. Malheureusement, en recourant à des plastiques durs, Isuzu n’offre pas la même ambiance cossue que ses principaux rivaux, Ford, Nissan et Volkswagen en tête. Cela dit, question confort, les passagers arrière seront ravis d’apprendre que le dossier peut désormais s’incliner sur 24 degrés. Enfin, pour rappel, la banquette arrière peut aussi être rabattue et offrir un espace de chargement supplémentaire. Pratique !

Evolutions majeures  

Galerie: Essai Isuzu D-MaxEvidemment, sur ce D-Max, les nouveautés principales se cachent sous la robe. Le bloc 1.9 Diesel – qui développe une puissance de 164 chevaux comparable à celle du précédent 2,5 litres, affiche une valeur de couple de 360 Nm (soit 40 Nm de moins que l’ancien bloc) et répond aux normes Euro 6 sans additif AD Blue – est de celles-ci. Mais, cette nouveauté n’est pas la seule. En effet, ce 1.9 Diesel peut désormais s’associer à 2 nouvelles boîtes : une manuelle et une automatique comptant, toutes deux, 6 rapports. Avec pareil ensemble, en fonction de la configuration choisie, Isuzu annonce que la réduction de la consommation varie de 4 à 16 %. Le constructeur n’oublie pas non plus de rappeler que son pick-up est capable d’évoluer en 2 ou 4 roues motrices et qu’il se dote d’un réducteur et d’un blocage de différentiel central pour s’attaquer aux terrains les plus difficiles. Evidemment, pour ne faire qu’une bouchée d’éventuels franchissements, la garde au sol de 235 mm, l’angle d’approche de 30° et celui de fuite de 22,7° sont loin d’être insignifiants. Cela dit, de cette piqûre de rappel, les non-initiés ne retiendront qu’une chose : sur ce segment, le D-Max est le seul capable de tracter 3,5 tonnes.

Petit mais costaud !

Galerie: Essai Isuzu D-MaxPour ce premier essai, c’est le D-Max équipé de la boîte auto qui a retenu notre attention. Avec cette déclinaison, contrairement à la version à boîte manuelle, il est vrai que l’on ne doit ni penser à guider correctement le levier, ni supporter l’indélicatesse de la première vitesse assez courte. Ici, les rapports s’enchaînent en douceur et révèlent à quel point le 1.9 Diesel peut se montrer volontaire dès les bas régimes. Cela dit, en montant dans les tours (au-delà de 3.000 tours pour être précis), si le bloc se fait entendre quelque peu dans l’habitacle, il ne demande pas au conducteur et à ses passagers d’élever la voix pour poursuivre leur discussion. En outre, après avoir réalisé un parcours essentiellement composé de nationales, on se dit que ce D-Max est capable d’enfiler les kilomètres à un bon rythme, d’offrir un comportement routier sain et de ne pas consommer plus que ses rivaux. Le confort d’ensemble est en prime d’actualité, le pick-up limitant au mieux les sautillements à vide.

Bref, avec pareil pick-up, l’idée du fidèle compagnon vient vite à l’esprit. Et cette idée est même encore plus vraie quand on sait qu’Isuzu propose une garantie de 5 ans avec assistance (200.000 km). Tranquille la vie, non ? Sans nul doute.

Isuzu D-Max 1.9 Diesel
Moteur: 4 cylindres, turbo diesel, 1.898 cc
164 ch à 3.400 t/min
360 Nm à 2.000 t/min
0-100 km/h: 11,5 sec
Pointe: 180 km/h
Conso: 7,8 l/100 km
CO2: 205 g/km
Prix: 28.008€

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.