Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Kia Proceed

Essai: Kia Proceed

Pour l'image... et un peu plus

16.02.2019

Finie la Kia Proceed que nous connaissions sous la forme d'une variante trois portes de la Ceed. Désormais, Proceed se traduit par break dynamique. La marque coréenne tente par là de populariser un genre jusqu'alors réservé aux hauts de gamme. Avec un certain brio.

Galerie: Essai Kia ProceedLorsqu'on la découvre pour la première fois « en vrai », la Proceed ne laisse pas indifférent. D'un gabarit semblable à une Mercedes CLA Shooting Brake, elle renvoie par certains angles à la Panamera Shooting Brake par sa lunette arrière très inclinée et ses feux horizontaux positionnés assez haut sur le hayon. Ce break est aussi 43 mm plus bas que la berline Ceed, dont 10 sont gagnés par la suspension rabaissée. De quoi renforcer l'aspect dynamique qui se dégage indéniablement de l'auto.

Break pratique

Galerie: Essai Kia ProceedBien que décliné de façon plus « lifestyle » que le break Ceed traditionnel, ce Proceed n'en oublie pas les aspects pratiques : son coffre affiche quelque 594 litres de volume utile derrière la banquette. Une contenance intéressante qu'il faudra toutefois nuancer car obtenue en tenant compte des nombreux petits rangements disséminés sous le plancher. Au-dessus de ce dernier, la contenance reste pratique par les formes régulières du périmètre utile et la cloison de compartimentage mobile.

Galerie: Essai Kia ProceedPour le reste, l'habitacle ne diffère pas vraiment de celui d'une Ceed classique, et en conserve donc les atouts. On apprécie la place libérée aux places arrière, même pour les personnes dépassant le mètre quatre-vingt cinq qui ne seront pas trop gênées au niveau de la garde au toit.

Haut de gamme

Galerie: Essai Kia ProceedDe la Ceed, la Proceed reprend également l'offre de motorisations mais renonce aux plus modestes d'entre elles. Elle conserve les 1.0 T-GDI 120, 1.4 T-GDi 140 et 1.6 CRDi 136, proposés uniquement en finition GT Line. Le 1.6 T-GDI de 204 chevaux est quant à lui réservé à la variante GT, la plus aboutie du lot. Proposée en boîte manuelle ou automatique, celle-ci se veut plus dynamique que sportive pure. Certes elle assure des performances honnêtes et avale les courbes sans se vautrer dans un roulis malsain, mais tout cela se fait dans un confort préservé, sans que jamais l'auto ne se montre « trop », dans quelque sens que ce soit. Cela dit, la cavalerie est bien présente et le booster de sonorité de l'échappement fait son petit effet.

Galerie: Essai Kia ProceedPour un usage quotidien, le 1.4 essence et le 1.6 diesel seront parfaitement indiqués. Le premier affiche des performances largement suffisantes pour satisfaire à tous les besoins d'un « daily driver », tandis que le second brille par son couple intéressant disponible dès les plus bas régimes, qui assure une douceur de conduite enviable. Il combine à cela des consommations étonnamment basses qui nous font dire – et répéter – qu'on n'a pas encore fait mieux qu'un diesel pour les gros rouleurs !

Reste que cette Kia est loin de brader ses tarifs, et qu'on surveillera l'accueil que lui réservera le public pour juger si les 26.590€ pour le modèle d'entrée de gamme ne sont pas un peu ambitieux.

Galerie: Essai Kia Proceed

Kia Proceed GT
Moteur : 4 cyl., essence, turbo, 1.591cc
204ch à 6.000 t/min
265Nm de 1.500 à 4.500tr/min.
0 à 100 km/h : 7,5 s
Pointe : 230 km/h
Conso : 6,2 l/100km
Moyenne de l'essai : 9,0 l/100km
CO2 : 155 g/km
Prix : 34.990€

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.