Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC +

Essai: Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC +

Le plus joueur des SUV !

15.02.2018

Mercedes-AMG a eu la folle idée de greffer sa transmission magique 4MATIC + – née sur la récente E 63 AMG – sur son SUV "moyen" GLC. De quoi drifter… en SUV ?

Galerie: Essai Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC +Tiens tiens : un SUV avec la même calandre Panamericana que la Mercedes-AMG GT. Voici le tout nouveau GLC 63 AMG ! Et autant vous le dire : qu’il soit dans sa déclinaison coupé ou non, ce véhicule a une certaine prestance. Que dire alors des GLE, GLS et autres Classe G ? Pour ceux-là, nous dirons qu’ils sont sur une autre planète. Là où leur poids conséquent ne peut pas, avec tous les artifices possibles et imaginables, défier les lois parfois dures de la physique, ce GLC pourrait nous surprendre. Quoique… Il avoisine quand-même les 2 tonnes (1.935 kg), mais nous allons voir !

Le seul V8 de son segment

Galerie: Essai Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC +Equipé du célèbre 4.0 V8 biturbo caractériel d’AMG, le GLC 63 propose deux niveaux de puissance : 476 chevaux dans sa version la plus sage et 510 chevaux dans sa variante la plus brutale, la 63 S. Comme nous ne faisons jamais les choses à moitié, nous prendrons toute la cavalerie, merci. Ça nous permettra en plus de nous faire une idée par rapport au 2.9 V6 biturbo 510 de l'Alfa Stelvio Quadrifoglio. Chez Porsche, leur Macan Turbo ne propose, pour l’instant, "que" 440 chevaux avec unV6 3.6. Et chez BMW, on attend un X3 M qui devrait, lui aussi, disposer de 6 cylindres. Conclusion : le GLC 63 AMG est le seul SUV du segment qui embarque un bon gros V8 !    

Une vraie catapulte !

Galerie: Essai Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC +A nouveau, cela ne va pas aider au niveau du poids… Mais trêve de bavardages car on le sent, vous voulez des sensations ! Et chez AMG, les sensations, ça commence dès qu’on met le contact, avec des échappements qui grognent. Mais en mode confort, le GLC 63 S sait rester tout à fait civilisé. De plus, un bouton situé sur la console centrale permet de toujours activer ou désactiver les échappements actifs. Jusqu’ici, rien de bien particulier, si ce n’est que le mode Race n’est disponible que sur la version S.

Galerie: Essai Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC +Mais vu le ressenti que donne le Mercedes-AMG GLC 63 S, on n’a pas envie d’aller titiller ce mode-là directement ! Car pied au plancher, la bête ne demande que 3,8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h ! Et on peut vous dire qu’avec le poids du V8, on sent que ça bouge car nous basculons littéralement vers l’arrière. Mais dans les virages, grâce à la suspension pneumatique à trois chambres (qui permet un réglage continu de l’amortissement), les mouvements de caisse latéraux sont heureusement bien mieux maitrisés !

Une transmission vraiment magique

Galerie: Essai Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC +En mode Sport +, avec l’ESP donnant plus de largesses, sur une route un peu piégeuse, la transmission 4MATIC+ offre quelques belles dérives contrôlées de l’arrière ! Y a intérêt à être confiant et réactif. Heureusement, le calibrage de la direction est digne des meilleures sportives. A aucun moment on n'a l’impression d’avoir la démultiplication plus importante typique d’un SUV. Mais quand on a bien la bête en main, si on coupe toute l’électronique, oui, il est possible de drifter ! Quelle surprise que d’entreprendre de belles glissades en étant positionné si haut ! Il fallait oser et Mercedes-AMG l’a fait, grâce à cette transmission magique qui fait varier le couple gargantuesque (700 Nm) en continu entre les trains avant et arrière mais qui, une fois toute électronique coupée, permet aussi de n’alimenter que le train arrière.  

Pas parfait mais tellement excitant

Galerie: Essai Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC +Dans l’ensemble, adopter une conduite aussi sportive en étant positionné aussi haut semble déconcertant. Pourtant, on prend énormément de plaisir avec ce SUV d’une brutalité incroyable mais qui n’en est pas dangereux pour autant. Mais attention, le Mercedes-AMG GLC 63 S, c’est tout de même une bête à dompter, avec laquelle on aimerait jouer tous les jours, tant elle donne la banane !

Zéro défaut ce GLC 63 S AMG ? Non. Il n’a pas le châssis d’enfer d’un Stelvio Quadrifoglio et pour les plus pistards d’entre nous, le toucher des freins mériterait d’être peaufiné. Enfin, à 99.600 € en version normale et 108.499 € dans sa variante S, il n’est pas non plus le meilleur marché… Mais vous l’aurez compris, il est bien le plus joueur !

Galerie: Essai Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC +

Mercedes-AMG GLC 63S 4MATIC+
Moteur: V8 biturbo essence, 3.982 cc
510 ch de 5.500 à 6.250 tr/min
700 Nm de 1.750 à 4.500 tr/min
0-100 km/h : 3,8 secondes
Pointe : 250 km/h (280 avec AMG Driver Pack)
Conso : 10,7 l/100 km
CO2 : 244 g/km
Prix : 108.499 €

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.