Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Mercedes C180 Bluetec

Essai: Mercedes C180 Bluetec

Alliance Franco-Allemande

08.06.2015

Digne petite sœur de la Classe S, la nouvelle Mercedes Classe C élargit sa gamme vers le bas avec l’arrivée d’une version C180 Bluetec. Une motorisation destinée à flatter le portefeuille de son acheteur, qu’il soit particulier ou entreprise.

Galerie: Essai Mercedes C180 BluetecSans en avoir l’air, la Mercedes Classe C se met aussi à l’heure du Downsizing. Car si la précédente mouture à arborer l’appellation 180 CDI s’équipait du bloc «maison» 2.1l dégonflé à 120 chevaux, la nouvelle venue fait appel à un moteur 1.6l emprunté au nouveau partenaire, Renault. Car c’est bien le moteur dCi Energy qui se cache sous un rebranding destiné à le mettre en conformité avec les appellations de la marque allemande.

Cœur modeste

Galerie: Essai Mercedes C180 BluetecD’une cylindrée de 1.598cc, ce moteur se contente de 116 chevaux et d’un couple de 280 Nm dans le cas présent. Une cavalerie loin d’être en surnombre pour emmener les 1.485 kilos de l’auto. Les accélérations et relances sont correctes, sans plus, et nécessitent d’user souvent de la boîte à six rapports. D’autant que s’il fait preuve d’une réelle bonne volonté au-delà des 1.900tr/min, ce bloc n’aime pas vraiment les bas régimes. Sa vraie force réside en fait dans la faiblesse de ses chiffres de consommation et de rejets de CO2 : 3,9l/100km soit 99gr CO2/km !

Soyons joueur

Galerie: Essai Mercedes C180 BluetecCette Classe C 180 BlueTec est dotée d’un mode Eco, couplé à un indicateur de changement de rapport, et d’un afficheur du niveau d’Eco-conduite. Concrètement, plus votre conduite sera souple et préventive, plus les jauges se rempliront et se teinteront de vert, signe de votre soin pour l’environnement. En nous prêtant au jeu, nous sommes parvenus à remplir presque entièrement les trois jauges (accélération, freinage, constance) après une bonne soixantaine de kilomètres en trajet mixte. L’ordinateur de bord indiquait alors une consommation moyenne de 4,9l/100km, ce qui est plutôt impressionnant pour une berline Premium de ce gabarit. En conduite normale, la consommation n’explose pas, et se stabilise aux environs des 5,7l/100km.

Si la modestie de sa motorisation bride ses prétentions sportives, cette Classe C n’en demeure par moins une agréable routière. Les suspensions absorbent la majeure partie des irrégularités du bitume, et la direction légère ne manque pas de précision.  

Le luxe, ça se paie

Galerie: Essai Mercedes C180 BluetecA bord, c’est le confort qui prédomine grâce à une insonorisation poussée et à des sièges bien dessinés. De même, la qualité des matériaux et des assemblages n’est pas sujette à la critique, malgré un aspect trop «plastique» des inserts de l’habitacle de notre voiture d’essai. A l’arrière, seul le passager central sera lésé par l’imposant tunnel de transmission tandis que le coffre, du haut de ses 480 litres se situe dans la bonne moyenne du segment.

Avec un tarif débutant à 32.850 euros, la C180 Bluetec est la plus chère de sa catégorie. A ce prix, l’équipement est tout juste correct et l’on regrettera par exemple que l’aide au parking ou l’avertisseur d’angle mort réclament une allonge financière. Et il faudra ouvrir votre porte-monnaie bien plus grand encore pour profiter de toutes les dernières technologies de la marque : GPS Command, PRE-Safe, Caméra 360° etc.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.