Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Mini Countryman

Essai: Mini Countryman

Exposant 4

27.09.2010

La Countryman a quatre portes, quatre vraies places et quatre roues motrices. A première vue, la Mini semble avoir corrigé tous ses défauts. Si ce n'est qu'elle est sensiblement plus grande, et aussi plus lourde.

Mini cherche désormais à se profiler comme une marque à part entière et non plus comme une voiture. Selon les dirigeants (du marketing) de Munich, la marque a besoin d'une gamme étendue. Qu'allez-vous acheter lorsque votre famille ne tiendra plus dans une Mini? Une BMW 1, une Golf, une Audi A3… ou une Countryman? Avec 4,11 m de long, elle se place pile entre le segment B (Polo) et le C (Golf).

Plus vraiment Mini

Mini CountrymanMini s'éloigne de plus en plus de la première New Mini. Les qualités intrinsèques restent, mais le marketing n'insiste plus sur le purisme d'autrefois. Une Mini devait avoir un centre de gravité le plus proche possible du sol, et les roues devaient être repoussées aux quatre coins. La Countryman au contraire présente des porte-à-faux plus importants et est surtout sensiblement plus haute sur ses pattes. On le remarque dès qu'on s'installe à bord, où la position d'assise rapproche du monde SUV.

A bord, on est en terrain familier. Le compteur imposant est fidèle au poste. Entre les sièges avant, on trouve un levier de frein à main qui ressemble à une commande de gaz d'avion. Plus loin sur la console centrale, on voit un rail qui court jusqu'entre les places arrières et sur lequel on peut fixer toutes sortes de gadgets, optionnels bien sûr. Les amateurs de Hi-Tec pourront aussi s'offrir le Mini-Connect, qui via un iPhone ajoutera dans la voiture une foule d'outils multimédia comme la webradio.

Encore plus d'ADN BMW

La nouvelle Mini est disponible en 4x4 (Cooper D et Cooper S) mais la majorité des voitures seront sans doute des tractions. La transmission intégrale All4 répartit la force de traction 50/50 en conditions normales. Une proportion qui peut varier en fonction des besoins. L'avantage principal est que la Cooper S n'a plus de difficultés en envoyer sa cavalerie dans le sol.

Mini CountrymanLa direction est directe et communicative comme il convient dans une Mini. Mais sur route sinueuse, la hauteur générale et le supplément de poids se font tout de même sentir. Oui, le comportement reste très sain, mais la Countryman est largement moins joueuse que la première New Mini. Côté diesel, c'est bien sûr le moteur d'origine BMW qu'on retrouve. Le 1.6 livre 90 ch et 215 Nm. Dans la Cooper D, on passe à 112 ch et 270 Nm. La Cooper SD sera plus puissante encore.

Le 1.6 essence revendique 98 ch dans la One, 122 ch dans la Cooper et, aidé d'un Turbo, 184 ch dans la Cooper S. Chaque modèle reçoit en série le pack "Minimalism", dont le but est de faire baisser la conso, notamment grâce à un Stop/Start et à un indicateur de changement de rapport.

On signe?

Mini CountrymanCe quatrième modèle est le plus cher de la gamme, mais est aussi sans conteste le plus pratique. La moins chère est la One à 20.600€. La Cooper D All4 est facturée 26.100€. Cela dit, si elle gagne en espace et en ergonomie, la Mini Countryman perd un peu de l'âme Mini que la marque a su créer au fil des ans. Finalement, il n'y a que le look et le marketing qui soient fidèles à la philosophie initiale.

Espérons que BMW réussisse cette expansion qui a été fatale à la Mini originelle.

Mini Countryman

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.