Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Essai: Opel Combo

Essai: Opel Combo

Chargez-le !

22.09.2006

Après le Movano en septembre 2000 et le Vivaro en mai 2001, Opel poursuit son offensive sur le marché des utilitaires légers avec le nouveau Combo Cargo, développe sur base de la Corsa. Ce modèle sera suivi au printemps 2002 par une version pour le transport de personnes, la Combo Tour.

Design

Essai Opel ComboPour cette toute nouvelle version, le Combo abandonne sans regret son gros sac à dos au profit d'un volume de chargement parfaitement intégré à la cellule de conduite. Esthétiquement, le Combo est plutôt réussi. Par rapport à son prédécesseur, le nouveau modèle à grandi de 9 bons centimètres (4,32 mètres de long), mais on notera surtout que l'empattement a gagné 23,6 cm pour atteindre plus de 2,71 mètres, le record de la catégorie.

Confort

Le poste de conduite du Combo est semblable à celui de la Corsa. Le niveau de finition est donc irréprochable, de même que la présentation du tableau de bord. Chaque portière peut recevoir une canette de boisson (un porte canette est également présent à l'arrière de la console centrale) mais rien n'a été prévu pour les bouteilles d'un litre et demi. Afin d'exploiter la plus grande hauteur intérieure, un rangement est prévu sous le toit. Son volume est très intéressant, dommage qu'il soit si difficilement accessible. Dotés de contours trop peu marqués, les sièges sont par ailleurs très durs, comme dans beaucoup de voitures allemandes. Douleurs fessières à prévoir lors de longues étapes ! Si au ralenti les moteurs DI et DTI s'avèrent encore bruyants, le niveau sonore est très bien maîtrisé une fois en route. Notons à ce sujet que le tapis en caoutchouc recouvrant le plancher de chargement filtre très efficacement les bruits de roulement. En option, le Combo peut recevoir un combiné radio-CD-GSM-GPS parfaitement intégré. Voilà qui devrait intéresser bon nombre d'entreprises de livraison.

Fonctionnalité

Pour des raisons économiques, tous les Combo reçoivent deux portes arrière symétriques. L'explication est simple : ce type d'architecture convient aussi bien aux pays où l'on roule à droite qu'à ceux où l'on roule à gauche ! L'inconvénient, c'est que la visibilité arrière est très mauvaise, mais après tout, un utilitaire n'est-il pas conçu pour être chargé à ras-bord ' Selon les versions, deux portes latérales peuvent être prévues, mais sur le modèle de base il faudra recourir à la liste des options pour disposer d'un ouvrant latéral. Grâce au système (en option) FlexCargo, comprenant le dossier de siège passager rabattable et une grille de séparation amovible, le volume de chargement peut atteindre 3200 litres ou 2880 litres selon la méthode de mesure VDA avec des blocs de mousse. L'option FlexCargo permet aussi d'allonger considérablement la longueur du plancher de chargement de 1,78 mètre à 2,70 mètres. D'origine, le Combo peut emporter 595 kg, en option, la charge utile peut être portée à 810 kg.

Comportement

Pour cette première prise en main, nous avons essentiellement porté notre attention sur la version 1.7 DTI (75 ch et 165 Nm). Contrairement au 2,0 litres HDI à rampe d'injection commune qui équipe les Citroën Berlingo et Peugeot Partner, le 1.7 DTI du Combo demandera à tourner à plus de 1800 tr/min pour donner le meilleur de lui-même, mais sans offrir le même velouté de fonctionnement. Au-delà de cette limite, il ne manque cependant jamais de souffle et permet de soutenir des moyennes élevées sans jamais donner l'impression de forcer. Utilisant le train arrière de l'Astra Van (non commercialisée chez nous), et la direction à assistance électrique de la Corsa, le Combo offre un comportement sûr et précis, en même temps qu'il filtre très correctement les irrégularités du revêtement. Le Combo est également disponible avec deux autres motorisations : un 1,6 litre essence de 87 ch et 138 Nm très silencieux et le 1.7 DI de 65 ch et 130 Nm, dépourvu d'échangeur thermique et doté d'un turbocompresseur soufflant moins fort. Vu leurs caractéristiques plus modestes, ces deux versions seront plutôt réservées à des déplacements essentiellement urbains.

Conclusion

Si l'Opel Combo présente plutôt bien esthétiquement parlant, on regrettera qu'il n'apporte rien de neuf dans le segment, de même que son poste de conduite, directement dérivé de celui de la Corsa, n'est pas forcément adapté à un usage purement professionnel (absence de porte-bouteille et de porte-document). Les tarifs ainsi que l'équipement de série n'étant pas encore connus à ce jour, nous attirerons donc votre attention sur la galvanisation de la carrosserie (garantie anticorrosion de 12 ans) et sur le rythme avantageux des entretiens, tous les 30.000 km ou une fois par an. Notons aussi que les concessionnaires Véhicules Utilitaires Opel offrent un service très complet et adapté aux besoins de la clientèle professionnelle : assistance téléphonique, diagnostic sans rendez-vous, véhicule de remplacement gratuit les trois premières années, et Opel Assistance Premium gratuite pendant trois ans.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.