Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Essai: Peugeot 5008

Essai: Peugeot 5008

Grandes attentes

19.02.2010

Avec le 5008, le constructeur français fait ses premiers pas dans le domaine des monospace compacts. Jusque-là, Sochaux ne jurait que par la version SW de la 308. Mais c'est l'heure du changement.

Peugeot 5008

En regardant le 5008 de profil, on a plus l'impression de voir un break gonflé à bloc qu'un monospace. On le doit à des formes très robustes et anguleuses, ainsi qu'à de vastes surfaces vitrées. Mais dessous, l'engin partage la plateforme du Citroën C4 Grand Picasso, de la même famille PSA. La carrosserie présente quatre portières classiques et donc pas de porte coulissante, un petit plus pratique que Peugeot réserve à la 1007 et au Partner.

Berlinage

Peugeot 5008A l'intérieur, on a beaucoup travaillé l'ergonomie. Le conducteur par exemple n'est pas assis sur son siège, mais plutôt "dans" le siège, grâce à quoi on se sent un peu plus à l'aise à bord. Les Français appellent ça le "berlinage", comprenez le sentiment d'être dans une berline. Les éléments de contrôle comme le levier de vitesse par exemple ont été soigneusement intégrés à la console centrale. Et cela a pour effet qu'on se sent très vite chez soi dans le 5008. Moins pratique, l'énorme montant B grève sérieusement la visibilité ¾ avant. Le frein de parking est à commande électrique et il se serre sitôt que le contact est coupé, ce qui peut jouer des tours après une très froide nuit d'hiver. Mais l'avantage de ce frein à main high-tech est l'espace que ça dégage entre les sièges avant. En finition de base, on a déjà droit à cinq sièges individuels. Deux places supplémentaires sont disponibles en option (environ 860€).

Rude

Peugeot 5008Le constructeur français ayant surpris tout le monde l'an dernier avec un 3008 au comportement excellent, on attendait beaucoup du 5008. La position de conduite ne déçoit pas et le débattement court du levier de vitesse donne envie d'en jouer. L'amortissement raide évite des effets de pompage de la caisse mais entache quelque peu le confort de roulage. Le 2.0 turbo diesel remis à jour (Euro 5, 150 ch, 154 g de CO2/km) que nous avons essayé est silencieux et particulièrement alerte, dès des régimes incroyablement bas. A 1.500 tours déjà, le couple est prêt à travailler. Et vous pouvez sans souci changer de rapport sous 3.000 tours, au bénéfice du silence à bord. De là à dire que cet engin de 1,7 tonnes est vif comme l'éclair, il y a un pas. Et ce poids se fait aussi sentir sur la consommation moyenne: 7,6 l/100 km. En lisant cela, on comprend que le 1.6 HDI (110 ch) sera un peu moins adapté pour qui utilisera régulièrement le 5008 avec le plein de passagers et de bagages.

Bien équipé

Peugeot 5008Ce 5008 à moteur 2.0 HDI est un choix séduisant. Ce diesel haut de gamme est livrable dès la finition Premium, à environ 27.000€. Pour ce tarif, on reçoit entre autres une radio-CD à commandes au volant, une clim manuelle et le cruise control. Le haut de gamme Premium Plus coûte 700€ de plus, mais offre en sus l'aide au parking, les jantes 17'' et une clim automatique. Le 1.6 essence (120 ch) et le 1.6 HDI (110 ch) sont également disponibles en finition de base Confort Pack, avec ordinateur de bord, volant cuir et rétros électriques.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.