Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Range Rover Evoque TD4

Essai: Range Rover Evoque TD4

La séduction est un art

27.09.2011

Depuis le volant du Range Rover Evoque, tous les X3, Q5, Touareg ou XC60 du monde deviennent subitement de tristes moyens de transport. La différence se remarque aussi au nombre de têtes qui se tournent sur notre passage. L'Evoque est tout simplement ce qu'il s'est fait de plus beau ces dernières années dans le petit monde du SUV. Et il est tout aussi souverain sur la route, comme nous avons pu le constater en essayant le TD4.

C'est surtout sur sa face avant que l'Evoque affiche son ADN Range Rover. Mais avec une foules de courbes féminines supplémentaires et en même temps quelques angles sportifs bien placés, l'Evoque est sensiblement plus élégant que ses frères. Il est aussi plus compact, près d'un demi-mètre plus court et 15 cm plus bas qu'un Range Sport. Le blanc de notre modèle d'essai lui va très bien. Bref, on est loin du look "grosse boîte".

Galerie: Essai Range Rover Evoque TD4A l'intérieur aussi, les sensations sont 100% Range. On dispose de plus d'espace que ce qu'on imagine, la planche de bord inclinée et la console centrale sont monumentales et la finition est du plus grand chic: cuir Oxford, surpiqûres blanches, touches d'aluminium brossé et de laque noire "piano" étincelante. Les sièges sport sont parfaitement dessinés, réglables électriquement dans tous les sens et proposent la fonction mémoire. Tout cela crie déjà "beaucoup d'argent", et c'est le cas. Cette version Prestige TD4 est facturée 43.700€, hors options, soit vraiment plus que les 33.800€ envisagés pour la plus démocratique version 2 roues motrices, qui nous arrivera plus tard dans l'année.

Galerie: Essai Range Rover Evoque TD4A l'arrière, il y a de la place pour deux, trois s'il faut vraiment, tous installés sous l'énorme toit panoramique (+660€). Dans notre voiture d'essai, il y a aussi un système multimédia optionnel, installé dans les dossiers de sièges avant, avec commande à distance et casques sans fil. Un "petit plus" à 3.720€. Notre version 5 portes est quelques 30 mm plus haute que la version Coupé et offre aussi à l'arrière 5 cm de plus aux épaules. Les adultes apprécieront. Avec 575 litres, le coffre est plus que suffisant mais si on voyage à quatre ou cinq personnes, un coffre de toit sera bienvenu.

Moteur pétillant

Sous le capot, on trouve donc un 2.2 turbo diesel de 150 ch et 400 Nm, sur lequel les ingénieurs ont bien travaillé. Il est couplé à une boîte manuelle 6 rapports (boîte auto disponible), à un Stop/Start en série, et un indicateur de changement de rapports aidera à rouler plus éco. Sur papier, Range Rover promet une moyenne de 5,7 l/100 km et 149 g CO2/km. Pour un 4x4, c'est plus qu'honorable. Mais dans la vraie vie, il faut plutôt s'attendre à une moyenne de 7,5 à 8,5 l/100 km.

Galerie: Essai Range Rover Evoque TD4Ce diesel est à la fois plein de vie et discret. Quoiqu'on se prenne à craindre pour lui chaque fois que le Stop/Start relance le moteur au feu vert. Car durant quelques secondes, on a droit à des vibrations persistantes et au cognement typique du diesel. Mais une fois en route, le moteur ne manque ni de punch, ni de réactivité. Avec ses 1.670 kg, l'Evoque est le 4x4 le plus léger de la marque et on le ressent clairement en l'emmenant danser.

Des amortisseurs classiques et des ressorts en aciers permettent à l'Evoque de garder la tête haute dans les virages. Mais ce compromis entre tenue de route sur asphalte et robustesse en tout-terrain a un prix: on ressent très fort le moindre nid de poule, la moindre plaie du revêtement. Ca ne devrait pas être le cas si on opte pour le châssis piloté Adaptive Dynamics à amortisseurs magnétiques (+1.250€). Hélas, cette option n'est disponible que sur la version SD4 de 190 ch, ou sur la version essence de 204 ch. Ceux-ci demanderont un effort supplémentaire respectif de 2.800 et 4.500€. Si ça ne vous oblige pas à manger des pâtes au beurre tous les jours, ça en vaut peut-être vraiment la peine.

Et sur le terrain?

Galerie: Essai Range Rover Evoque TD4Cet objet de luxe peut-il s'aventurer loin de la route? On pourrait hésiter à envoyer tant d'élégance jouer dans la gadoue. Et pourtant ceci est un vrai Range Rover, qui peut franchir des gués de 50 cm et qui ne craint ni les dunes, ni les cols copieusement enneigés. L'Evoque dispose lui-aussi du fameux système Terrain Response de Land Rover, grâce auquel on choisit le genre de terrain qui se présente (herbe, boue, ornières, sable, neige…) rien qu'en pressant un bouton. Selon les conditions, le système Haldex IV enverra ce qu'il faut de couple à l'avant ou à l'arrière. Une seule différence encore avec le plus bluffant Range Sport : pas de fonction "Rock Crawl", qui gère le travail d'ascension extrême.

Conclusion? Ca fait longtemps que nous n'avons pas tant regretté de devoir rendre les clés d'un véhicule. Tout est dit…

Galerie: Essai Range Rover Evoque TD4

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.