Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Renault Mégane 1.5 dCi 110

Essai: Renault Mégane 1.5 dCi 110

Elle a tout d’une grande... rivale

21.02.2016

Sur le segment des berlines compactes, chaque constructeur a sa vision des choses. Renault y débarque avec une quatrième génération de Mégane, 100% décomplexée.

Galerie: Essai Renault Mégane 1.5 dCi 110 En ce début d’année, s’il y avait bien une nouveauté qui était attendue avec impatience, c’était assurément la Renault Mégane. Et ce, pour deux raisons. La première : cette quatrième génération se présente comme l’alternative de choix si l’on ne veut pas entendre parler de Peugeot 308, d’Opel Astra ou encore de Volkswagen Golf. La seconde s’explique par le fait que la Mégane - à l’image de ses rivales - va se décliner, elle aussi, en plusieurs silhouettes dans les mois à venir. Bref, avec cette mouture, on a déjà indirectement une première idée du feeling de conduite qu’offriront sans doute les autres déclinaisons.

Mais, avant de penser au futur proche, il est bon de se concentrer sur le moment présent. Et, après une semaine en compagnie de cette Mégane, on peut reconnaître une chose : le "moment présent" était toujours fort plaisant. Des explications s’imposent...

Style soigné

Galerie: Essai Renault Mégane 1.5 dCi 110 Tout d’abord, il y a le design offert à cette berline familiale. Il est tout simplement osé, Renault n’étant pas de ceux qui font évoluer leurs modèles en douceur. Chapeau bas à l’équipe de Laurens van den Acker ! A la rédaction, on apprécie notamment la large calandre et les optiques avant originales certes, mais également les ailes légèrement rebondies et les feux arrière se prolongeant sur le hayon. Enfin, question gabarit, avec une longueur de 4,36m, une largeur de 1,81m et une hauteur de 1,45m, on peut dire que cette Mégane se présente avec des dimensions largement dans la moyenne de la catégorie. En plus, avec un empattement de 2,67m, il est clair que le sens de l’accueil est aussi d’actualité. Tant mieux !

A partager à 4

Galerie: Essai Renault Mégane 1.5 dCi 110 En découvrant l’habitacle, on ne tombe bien sûr pas à la renverse, l’atmosphère des dernières Renault en date ayant été reconduit à l’identique. A bord, on retrouve donc avec plaisir un mobilier s’inspirant quelque peu de celui du SUV Kadjar et de la berline Talisman. Si les différents éléments sont loin de nous déplaire, on regrette juste que la qualité des matériaux ne soit pas toujours du même calibre entre les parties hautes et basses. Mais bon... Pour le reste, on apprécie que cet intérieur accueille sans stress quatre adultes. Ceux-ci prennent place dans des sièges bien dessinés et profitent d’assises très confortables. Et, en vérité, à l’arrière, c’est à nouveau le passager du milieu qui aura la désagréable impression d’être le laissé pour compte. D’un point de vue pratique, enfin, on ne doute pas un seul instant que le coffre répondra aux besoins d’une famille, avec son volume de 434 litres, extensible à 1.247 litres une fois le dossier (60/40) rabattu.

Vieux moulin

Galerie: Essai Renault Mégane 1.5 dCi 110 Pour cet essai, nous avons jeté notre dévolu sur une Mégane animée par le bloc diesel 1.5 dCi. Si celui-ci est une vieille connaissance, il n’en demeure pas moins un excellent choix. En effet, associé à une boîte manuelle à six rapports se commandant par un levier aux débattements jugés longs, ce moteur de 110 ch (260 Nm) n’a aucun mal à éveiller cette berline de 1.205 kg, à condition de ne pas s’attendre à des performances extraordinaires. Concrètement, cette Mégane expédie le 0 à 100 km/h en 11,3 secondes et peut atteindre 187 km/h sans avoir le vent dans le dos. Pour une berline à vocation familiale, c’est déjà très bien.

Galerie: Essai Renault Mégane 1.5 dCi 110 Cela dit, en sachant que la direction manque légèrement de ressenti et que les suspensions préservent au mieux les lombaires des passagers, vous préférerez sûrement l’enfilement des kilomètres à la chasse aux virages. Et, cerise sur le gâteau, en adoptant une conduite décontractée, vous atteindrez une consommation mixte ne dépassant jamais la barre des 6 litres. Avec cette Mégane, il est donc possible d’aller loin, très loin...

La Renault Mégane 1.5 dCi 110 s’échange contre un chèque de 23.400 € TVA comprise.

Galerie: Essai Renault Mégane 1.5 dCi 110

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.