Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Skoda Popular Monte Carlo

Essai: Skoda Popular Monte Carlo

Venue des temps glorieux de Skoda

01.10.2018

Ce qu'était Skoda avant la Seconde Guerre Mondiale n'a rien de comparable avec la marque sous contrôle communiste que nous avons connue après le conflit. Nous avons pu le constater au volant de la Skoda Popular Monte Carlo 1937, l'une des voitures préférées du public du Zoute Grand Prix de l'an dernier.

Galerie: Essai Skoda Popular Monte CarloDepuis longtemps déjà, et grâce aux millions venus des caisses de VW, Skoda n'est plus la marque sujette à plaisanteries qu'elle était durant sa période communiste. Mais on oublie aussi qu'à sa fondation, Skoda était une grande marque. Nous nous en sommes rappelés en prenant le volant d'une Skoda Popular Monte Carlo de 1937.

Monte Carlo est un label que Skoda utilise à nouveau aujourd'hui pour désigner ses modèles à l'habillage plus sportif. Ce label est une référence à l'exploit réalisé par Skoda en 1934, lorsqu'elle décrocha une étonnante seconde place de catégorie au Rallye de Monte Carlo. Et si aujourd'hui, on se contente d'un simple badge, Skoda s'était fendue en 1936 d'une version Monte Carlo entièrement spécifique de sa Popular.

Petite robe noire

Galerie: Essai Skoda Popular Monte CarloQuand on voit arriver la Popular Monte Carlo, on a le souffle coupé pendant un instant. Revêtue de ce que nous avons envie d'appeler une petite robe noire, elle a l'élégance d'une Gina Lollobrigida ou d'une Sofia Loren à leur période de gloire. Et il y a ces ornements de chrome sur la calandre et devant de phares… Ceci est une des automobiles les plus séduisantes que nous ayons jamais croisées. Vue de l'arrière aussi, la Monte Carlo présente une ligne fuyante élégante et les lettrages sont parmi les plus décoratifs qu'une voiture puisse recevoir.

A l'intérieur, ça continue sur le même ton. On n'y trouve que les bois les plus raffinés et les meilleures étoffes. Le volant est encore à droite, car on roulait jadis à gauche en Tchéquie, jusqu'à ce qu'un certain A. Hitler passe la frontière avec ses troupes et déclare "A partir de maintenant, on roule à droite!".

10 exemplaires

Galerie: Essai Skoda Popular Monte CarloLa Skoda Popular Monte Carlo Coupé telle que vous la voyez ici est extrêmement rare. Plus tard, Skoda a renoncé à cette belle face avant pour revenir à celle plus classique de la Monte Carlo. Au final, pas plus de 70 versions Monte Carlo de la Popular ont été produites à Mlada Boleslav, dont 23 coupés. Et parmi ces derniers, seulement 10 exemplaires ont reçu la magnifique calandre que l'on voit ici. Actuellement, deux de ces modèles sont en possession de Skoda.

Puissance limitée

La carrosserie profilée – tout en acier – pourrait laisser croire le contraire, pourtant la vitesse n'est pas l'un des grands atouts de la Popular. Lorsqu'elle fut présentée au Salon de Paris en 1936, elle misait surtout sur sa qualité et son allure luxueuse. Et il fallait bien cela, car ce beau coupé était presque deux fois plus cher que la berline Popular.

Galerie: Essai Skoda Popular Monte CarloLe moteur est un 4 cylindres 1.4 emprunté à la Rapid, développant 31 ch. La boîte est un peu déstabilisante, puisque la première est en bas à gauche, et elle est si courte qu'elle ne sert vraiment qu'à quitter l'arrêt. Pour la seconde, il faut pousser le levier loin en avant, en longeant la jambe. Celle-ci aussi est particulièrement courte, et même plus que la première d'une voiture moderne. A 25 km/h, il faut déjà passer la troisième… et on a alors fait le tour des rapports. En son temps, la Popular Monte Carlo pointait à 110 km/h, mais nous sommes très satisfaits de 60 à 70 km/h que nous avons pu atteindre. Aussi longtemps que la route est bien plate, la voiture se montre souple. Mais dès que ça grimpe, les choses se compliquent. Et ce qui n'arrange rien est qu'il faut patienter jusqu'à une vitesse très réduite avant de pouvoir rétrograder, exercice qui occasionne quelques grincements de dents, pour cause de conducteur inexpérimenté avec cette voiture. Toutes mes excuses, ma petite Skoda!

Amoureux

Galerie: Essai Skoda Popular Monte CarloLa direction est légère, et cette Popular se laisse volontiers emmener sur un parcours sinueux. Et si les suspensions s'avèrent un peu dures, la voiture compense par des sièges très moelleux. Après quelques kilomètres seulement, nous sommes tombés amoureux de cette Skoda. De nos jours, plus aucune marque ne célébrerait d'aussi belle manière une… seconde place de catégorie au Monte Carlo.

Cette année encore, Skoda enverra une voiture de son musée au Zoute Concours: une Tudor Cabrio de l'immédiat après-guerre.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.