Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Skoda Rapid

Essai: Skoda Rapid

Taillée pour convaincre

28.07.2012

Entre la citadine Fabia et la spacieuse Octavia, Skoda a décidé que l’espace était suffisamment grand pour y glisser une berline compacte: la Rapid. Une nouvelle gamme sur laquelle la marque tchèque fonde de grandes ambitions.

Galerie: Essai Skoda RapidAvec ses 4,48 mètres, la Rapid reprend le créneau de la première génération d’Octavia, dont la seconde génération s’est copieusement étirée. La prochaine sera d’ailleurs positionnée un cran plus haut encore (en termes de taille, d’équipements et de prix) de manière à accentuer la hiérarchie entre elle et la nouvelle venue qui nous occupe aujourd’hui.

Petite Octavia

Sorte d’Octavia «en réduction», la Rapid est la première voiture de série à étrenner le nouveau langage stylistique de Skoda, dévoilé sur les concepts Mission L et Vision D. Un style pur et volontairement dépouillé qui marque un nouveau pas en avant dans le design existant plus qu’il ne le révolutionne. C’est propre, c’est net, mais certains ne pourront que lui reprocher un certain manque d’audace, de personnalité.

Galerie: Essai Skoda RapidL’auto offre aussi un espace habitable parmi les plus généreux du segment C, permettant à cinq adultes de prendre place confortablement à son bord. Mais le plus bluffant est à découvrir derrière le large hayon qui cache un coffre d’un volume record de 550 litres (jusqu’à 1490l banquette rabattue).

Comme sur les autres Skoda, l’influence du giron Volkswagen sur l’ambiance à bord est manifeste. Toutefois, la qualité des matériaux utilisés semble ici plus légère que ce à quoi nous avait habitués le constructeur tchèque, laissant même certains panneaux de carrosserie non habillés par endroits (autour de la lunette arrière par exemple).

Bien née

Galerie: Essai Skoda RapidSix motorisations sont proposées pour le lancement. Du petit 1.2l MPI de 75ch au 1.4l TSI de 122ch, en passant par les 1.2 TSI de 86 et 105ch en essence; les 1.6 TDI de 90 et 105ch en diesel. Si ces derniers représenteront certainement le cœur des ventes dans notre pays, ce sont le plus modeste des 1.2 TSI et le «gros» 1.4 TSI qui nous étaient proposés lors de ce premier essai. Ce dernier se fait toujours aussi agréable sur la route par sa douceur et sa large plage d’utilisation, brillamment secondé par la boîte DSG 7 sur notre voiture.

Galerie: Essai Skoda RapidMais la vraie surprise provient de son petit frère. Pétillant en diable, ses 86 chevaux et 160Nm ne pêchent à aucun moment pour venir donner vie à la Rapid, lui offrant même un certain dynamisme. Même s’il vaudra toujours mieux repasser un rapport avant d’effectuer un dépassement rapide, le petit moteur possède tout ce qu’il faut pour satisfaire le plus grand nombre des acheteurs se passant de diesel, d’autant que sa consommation est contenue à 5,1l/100km. Des acheteurs ravis d’apprendre qu’en bonne familiale, la Rapid distille un comportement routier parfaitement sain, équilibré et réellement efficace, sans oublier d’être confortable grâce à ses suspensions qui avalent sans broncher toutes les dégradations du bitume. La commercialisation chez nous est prévue pour la fin de l’année à un tarif qui débutera aux alentours des 15.000 euros. L’auto devrait, à terme, représenter la seconde meilleure vente de la marque après le best-seller Octavia.

Galerie: Essai Skoda Rapid

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.