Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Essai: Suzuki Swift Sport

Essai: Suzuki Swift Sport

La Swift des hommes !

16.11.2011

Agréable et pétillante citadine, la Swift séduit surtout la gent féminine puisque plus de 50% des Swift achetées dans notre pays, en incluant les sociétés, le sont par des femmes. Cette version Sport, comme la précédente, devrait en revanche être plébiscitée par la hommes.

Car c'est un fait : 55% des Swift Sport de la précédente série ont été achetées par des mâles. Et cette nouvelle version devrait connaître la même répartition puisque la recette est inchangée, capitalisant sur le succès de sa devancière.

Essai Suzuki Swift SportL'auto troque donc ses lignes douces et ses airs rieurs pour se faire plus aguicheuse à grand renfort de boucliers plus enveloppants, de jantes de 17 pouces, d'aileron au sommet du hayon et même d'un faux diffuseur intégrant les deux sorties d'échappement. L'habitacle évolue également en se dotant de sièges baquets et d'un volant en Alcantara surpiqûé. Et si les plastiques durs sont toujours légion, ils ont le mérite d'être parfaitement agencés.

Aspiration naturelle

Essai Suzuki Swift SportCôté coeur, la Swift reste fidèle au 1.6l 16V aspiré naturellement dont la puissance a été portée à 135 chevaux et le couple, à 160Nm. Une puissance qui s'annonce suffisante pour fournir l'auto en sensations puisqu'en dépit de son équipement supérieur intégrant notamment 7 airbags, les feux Bi-Xénon, le régulateur de vitesse, la connexion Bluetooth ou encore l'ESP, l'auto limite sa prise de poids à 10 petits kilos. Un embonpoint mesuré rendu possible grâce à l'allègement de nombreuses pièces, dont les jantes qui participent à elles seules à un gain de 4 kilos.

Vive le Sport

Essai Suzuki Swift SportLes performances de l'auto sont donc en légère hausse, avec un 0 à 100km/h envoyé en 8,7 secondes et une vitesse de pointe de 195km/h. Des prestations modestes pour une version musclée dues à la puissance limitée du petit bloc dans un segment où les Renault Sport, Abarth et consorts s'approchent des 200 chevaux. Pour autant, la sportive japonaise n'en est pas dénuée d'intérêt, loin s'en faut. Son comportement a bien sur fait l'objet de toutes les attentions : l'assiette a été abaissée de quelques millimètres et les suspensions ont été raffermies, tout comme la direction. Cela montre ses bienfaits en conduite active même si l'amortissement aurait pu être plus poussé encore de manière à mieux contenir le roulis en courbe. De plus, la Swift Sport profite d’un train arrière rivé au sol, et c’est surtout son architecture à traction avant qui vous sera rappelée dans les épingles où le sous virage fera son apparition, de manière très progressive fort heureusement. Pas de quoi trop grever le plaisir de conduite distillé par la petite japonaise, bien complété par une boîte de vitesses agréable à manier et aux six rapports bien étagés.

Cadeau de bienvenue

Disponible chez nous très prochainement, la Swift Sport ne sera pas facturée loin des 18.000 euros mais son prix de lancement sera réduit à environ 17.000 euros jusqu'à janvier prochain...au moins. Un tarif concurrentiel dans le segment.

Côté consommation, difficile de mesurer des chiffres représentatifs lors de cette première prise en main. Nous nous en tiendrons donc aux 6,4l/100km (147gr CO2/km) annoncés par le constructeur.

Essai Suzuki Swift Sport

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.