Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai VW Arteon

Essai: VW Arteon

Battre le premium à son propre jeu

06.06.2017

On croyait qu'elle remplacerait la (ex-Passat) CC, mais c'est plutôt la Phaeton qu'elle remplace tout en haut de la hiérarchie VW. L'Arteon a des ambitions premium, et elle s'en donne les moyens.

Galerie: Essai VW ArteonPour une fois, nous passerons très rapidement sur le look de la voiture, car nous avons plus essentiel à dire. On saluera simplement la démarche de VW, qui a osé ne pratiquement rien changer au design de la Sport Coupé Concept de 2015. Ici, on ne pourra pas reprocher au constructeur de faire preuve de conservatisme. L'Arteon a une gueule et une allure musclée qui lui donne une stature évidente.

Espace XL

Galerie: Essai VW ArteonL'Arteon est aussi très, très spacieuse. Aux places postérieures, le dégagement aux jambes est aussi généreux – sinon plus – que dans une Superb, en tout cas que dans une Audi A6. Quant au coffre, il est, comment dire… 563 litres en configuration normale, jusqu'à 1.557 litres banquette rabattue.

Galerie: Essai VW ArteonVW oblige, la qualité de finition de l'habitacle est pratiquement au-dessus de tout reproche et les quelques plastiques un peu moins moussés ci et là justifient la différence entre une Arteon qui démarre à 42.300€ (TDI 150 ch) et une véritable Premium équivalente, qui démarre à plus que cela. Ce qu'on regrette par contre, c'est que la présentation générale de l'habitacle soit très classiquement "VW". Cela implique plein de bonnes choses bien sûr, mais pas une ambiance luxe. Pas visuellement, en tout cas.

Moteurs sérieux

Au lancement, VW ne proposera que du 2.0 litres TSI et TDI, 280 ch pour l'un, 150 et 240 ch pour l'autre. Plus tard arriveront encore des 190 ch essence et diesel, et un 1.5 TSI 150 ch d'entrée de gamme. Boîtes DSG7 et transmission intégrale 4Motion sont évidemment au menu.

Aides à la conduite

Galerie: Essai VW ArteonL'Arteon ne fait bien sûr l'impasse sur aucune aide devenue presqu'ordinaire aujourd'hui: freinage automatique d'urgence, détection de piéton, Cruise Control adaptatif avec fonction Stop&Go et asservi à la lecture des panneaux routiers, surveillance d'angle mort et de changement de bande avec correction de cap active, phares Full LED à feux de route automatique, etc. Mais en certains points, la grande VW va plus loin que Mercedes ou Volvo.

Galerie: Essai VW ArteonEn effet, elle utilise plus que tout autre la cartographie du GPS pour devenir "prédictive". D'abord avec les phares, qui peuvent éclairer un virage avant même que le conducteur tourne le volant. Et surtout avec le Cruise Control qui, grâce aux données du GPS, peut réduire automatiquement la vitesse le temps de négocier une courbe un peu serrée. Plus fort encore: vous avez programmé une destination dans la navigation, celle-ci vous annonce à virage à gauche ou à droite imminent. En activant le clignotant, vous indiquez à la voiture que vous avez bien reçu le message. Souvenez- vous: vous êtes en Cruise Control et vos pieds sont donc au repos. Qu'ils y restent, puisqu'à l'approche du virage indiqué, la voiture va ralentir seule à la vitesse adéquate pour le virage, puis se relancer ensuite jusqu'à la vitesse initialement programmée. OK, c'est anecdotique, ça ne change pas la vie mais ça n'en est pas moins impressionnant à voir travailler, et c'est une étape technique de plus vers la conduite 100% autonome.

Galerie: Essai VW ArteonLa dernière nouveauté peut par contre réellement changer la vie. Disons même la sauver. Nous savons déjà que la Mercedes Classe E peut entrer automatiquement en état d'urgence si le conducteur ne contrôle plus le volant. Elle active les feux de détresse, suit le marquage au sol pour rester sur sa bande et ralentit progressivement jusqu'à l'arrêt complet. La VW Arteon en fera autant, mais se ramènera en plus seule sur le côté droit de la route, même s'il faut traverser deux ou trois bandes de circulation pour le faire. Qui sait, la prochaine version pratiquera peut-être aussi le massage cardiaque…

Bref, la VW Arteon est belle et spacieuse. Outre son très grand confort et l'insonorisation aux petits oignons, l'expérience de conduite n'est certes pas transcendante mais pour ce qui est de l'expérience de "non-conduite", elle laisse bouche bée. Bravo, vraiment bra-vo!

Galerie: Essai VW Arteon

VW Arteon 2.0 TDI 240
Moteur : 4 cyl. turbo diesel, 1.968cc
240ch à 4.000tr/min
500Nm de 1.750 à 2.500tr/min
0-100 km/h : 6,5 sec.
Pointe: 245 km/h
Conso : 5,9 l/100 km
CO2 : 152 g/km
Prix: 54.900€

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.