Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai VW e-Golf

Essai: VW e-Golf

Ni GTI, ni TDI, mais parfaitement Golf

07.11.2014

Quand il s'agit d'électrifier une gamme, le chantre absolu du diesel n'est pas le dernier à se mettre à la tâche. Après la très convaincante e-Up!, voici la version électrique d'une icône.

On a coutume de dire qu'une Golf… ben c'est une Golf. Une voiture qui évolue en douceur, sans bousculer les traditions, sans s'auto-révolutionner, profitant juste de génération en génération de technologies éprouvées qu'elle n'a pas inaugurées. C'est à nouveau le cas ici.

Juste… une Golf

Galerie: Essai VW e-GolfTant qu'elle ne parcoure pas les routes sans émettre le moindre son, difficile de distinguer une e-Golf d'une autre Golf. La différence esthétique la plus marquante, c'est la forme spécifique des feux de jour LED, signature des versions "e" que reçoit également la Up!. Il y a aussi des choses plus discrètes: le liseré bleu de la calandre qui se prolonge sur les phares (Full LED en série), le logo VW du coffre irisé de bleu, bleu encore l'éclairage de seuil de porte et d'ambiance.

Galerie: Essai VW e-GolfQuant à l'habitacle, à l'exception des cadrans spécifiques, c'est celui… d'une Golf, mais d'une Golf bien équipée: volant multifonction en cuir, climatisation bi-zone, GPS, écran couleur HD tactile de 8'', Car Net avec 12 mois d'abonnement gratuit, cruise control à radar, City safety… De quoi partiellement justifier la facture de 36.790€. Reparlons-en plus bas.

Mi-saison

Galerie: Essai VW e-GolfLa e-Golf développe 115 ch et 270 Nm Les batteries sont réparties sous les sièges et sous le plancher du coffre qui avec 340 litres de volume, en perd 40 au passage (340l). L'autonomie théorique est de 190 km. On peut s'en approcher beaucoup, si on utilise uniquement le mode Eco+, qui diminue la puissance et le couple à 75 ch et 175 Nm, limite la vitesse de pointe à 90 km/h et réduit la clim à l'état de simple ventilateur. En ville et quand on n'a besoin ni du chauffage ni de la clim, ça marche vraiment, pour peu que l'on apprenne à bien utiliser les quatre modes de récupération, un peu comme on rétrograderait avec une voiture normale. Moyennant cela, une conduite anticipative et une météo favorable (ni trop chaud ni trop froid), l'autonomie sera vraiment proche des 190 km, en tout cas bien au-dessus des 150. Quand les matins sont froids par contre, on utilise le mode "Normal" pour disposer d'un chauffage. Et dans ce cas, on pourra s'estimer heureux de dépasser les 100 km entre deux charges (12 heures sur secteur, 8 heures avec Wallbox comprise dans le prix). Mais on aura des compensations…

Galerie: Essai VW e-GolfCar c'est en mode Normal qu'on dispose des 270 Nm qui déboulent à la seconde où on enfonce la pédale de droite. Et soyons sincères: même un conducteur responsable ne crache pas sur un petit démarrage canon au feu vert de temps en temps. A ce petit jeu, la e-Golf est épatante. Le 0-100 en quelques 10 secondes n'est pas vraiment ébouriffant, mais son 0-50, pardon! Même une Golf GTI très bien conduite ne pourra pas suivre. Bien sûr ceci n'est pas une sportive pour routes de montagne mais en ville, son aptitude à réellement bondir et son châssis aussi rigoureux que celui de n'importe quelle autre Golf autorise une conduite qui mérite vraiment le qualificatif de "dynamique".

Galerie: Essai VW e-GolfTrop cher pour une auto dont l'autonomie la cantonne au rôle de seconde voiture? Oui, si on oublie le bonus écologique de 6.300€, voire 10.000€ si le Super Bonus se concrétise. Bref, ne rayez pas trop vite la voiture électrique de votre liste. Surtout quand c'est une Golf digne de ce nom…

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.