Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai VW Golf 1.5 TSI

Essai: VW Golf 1.5 TSI

Toujours la référence

10.02.2017

Si extérieurement la Golf restylée ne se distingue de la précédente que par quelques retouches mineures, c’est pour mieux cacher ses vraies nouveautés. Car dans l’habitacle et sous le capot, les améliorations sont notables.

Galerie: Essai VW Golf 1.5 TSIAvec près d’un million d’exemplaires vendus en 2016 dont 588.000 en Europe, la Golf règne sans partage sur le segment C. Et ce, depuis plus de 40 ans ! Impossible donc d’imaginer que Volkswagen chamboule son modèle fétiche au moment de lui repoudrer le nez. De nouveaux boucliers, des feux à LED de série et quelques touches de chrome supplémentaires pour les versions haut de gamme suffiront.

Affaire d’écrans

Galerie: Essai VW Golf 1.5 TSIA bord en revanche, toutes les finitions profitent d’un écran élargi pour le système multimédia. Le plus généreux d’entre eux atteint 9,2 pouces de diagonale et se montre particulièrement réussi, tant en matière de qualité d’image que de calibration des commandes. Certaines d’entre elles peuvent d’ailleurs se passer de contact physique : un simple geste de la main vers la gauche ou la droite devant l’écran permet de faire défiler le menu ou de passer à la piste musicale suivante. Une première à ce niveau de gamme !

Galerie: Essai VW Golf 1.5 TSILa Golf se démarque aussi par un équipement optionnel encore revu à la hausse. Comme la Passat et le Tiguan, la compacte peut désormais recevoir l’Active Info Display, qui remplace les compteurs analogiques par un écran de 12,3 pouces à l’affichage personnalisable. Pratique pour avoir en permanence la navigation (via Google Maps !) sous les yeux. Parmi les autres innovations, citons la possibilité de disposer de l’assistant de manœuvres avec une remorque (Trailer Assist) ou de la gestion automatique dans les bouchons.

Sérénité absolue

Côté mécanique, c’est le tout nouveau 1.5 TSI qui retient l’attention. Appeler à remplacer les 1.4 TSI au sein de la gamme, il sera dans un premier temps proposé en 150 chevaux, avant d’être rejoint plus tard dans l’année par une déclinaison Bluemotion de 130 ch qui offre la particularité de se déconnecter complètement lorsqu’elle n’est pas sollicitée pour économiser jusqu’à 1 litre de carburant.

Galerie: Essai VW Golf 1.5 TSIEn attendant, nous avons pris en main la version la plus puissante, qui nous a particulièrement étonné par son silence de fonctionnement aux allures légales, ne laissant entendre qu’un feulement distingué si on le sollicite un peu plus. Ses 250 Nm disponibles dès les plus basses rotations confèrent des accélérations très linéaires, surtout en optant pour la boîte DSG à 7 rapports – autre nouveauté de ce restylage -  qui égrène les rapports insensiblement. La Golf en devient encore plus paisible à conduire, cultivant sa neutralité à tous points de vue tel une marque de fabrique, tout en se contentant de 5l/100km de moyenne.

Faites votre choix

Galerie: Essai VW Golf 1.5 TSIOn ne devrait pas parler de LA Golf, mais plutôt DES Golf tant la gamme est désormais vaste. Les trois variantes de carrosserie (3 & 5 portes et break) sont reconduites, ainsi que la variante surélevée Alltrack dotée d’une transmission intégrale. A cela s’ajoutent l’électrique e-Golf, l’hybride GTE, la sportive R et l’emblématique GTI qui fera l’objet d’un essai dédié prochainement.

Galerie: Essai VW Golf 1.5 TSI

Volkswagen Golf 1.5 TSI
Moteur : 4-cylindres essence, 1.498 cc
150 ch de 5.000 à 6.000 t/min
250 Nm de 1.500 à 3.500 t/min
0 à 100 km/h : 8,3 s
Pointe : 216 km/h
Conso : 5l/100km
Moyenne de l’essai : 6,5l/100km
CO2: 114 g/km
Prix : n.c.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.