sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 18.10.2011

ww2.autoscout24.fr?article=252786

Prise de contact: BMW Active E

Nouvelle tentative

Nous avions jadis essayé la Mini E, aujourd'hui nous prenons le volant du nouveau pas dans l'évolution électrique de BMW : l'Active E.

BMW produira quelques 1.000 Active E – une Série 1 à transmission électrique – dans l'usine de Leipzig, en Allemagne. Ce seront les derniers prototypes avant le grand saut, à savoir le lancement sur le marché en 2013 de l'i3. L'Active E utilise d'ailleurs une partie des technologies que les Bavarois mettront dans l'i3.

Avec la Mini E, BMW a déjà pu se forger une solide expérience. Selon les commentaires des clients, il semble que l'autonomie de 100 à 150 km est largement suffisante pour la plupart des déplacements quotidiens. L'absence d'un vrai réseau de bornes de rechargement publiques n'a pas vraiment influencé les commentaires, puisque la majorité des utilisateurs disaient recharger leur voiture à la maison.

Construction différente

L'Active E est donc la dernière étape avant la production en série de l'i3. Le but est bien sûr de tester à grande échelle les composantes qui seront utilisées par cette dernière. La Série 1 a du pour cela être profondément modifiée. Le moteur thermique est remplacé par des batteries lithium-ion tandis que le moteur électrique et la transmission se sont faits une place dans le coffre. Ce dernier perd du coup 200 litres de capacité. L'Active E affiche 1,8 tonne sur la balance. Un gros bébé! Heureusement, les choses promettent d'être très différentes avec l'i3 qui, grâce notamment à l'usage généreux de carbone, devrait peser à peine plus de 1,2 tonne.

Il est impressionnant de voir avec quelle facilité les 170 ch du moteur électrique emmènent cette lourde ActivE. Evidemment, un couple maxi de 250 Nm disponible dès la première seconde, ça aide. Le 0-60 km/h est exécuté en 4,5 secondes, un chiffre qui devrait être encore plus ébouriffant avec une i3 pesant 600 kg de moins!

Vive

L'Active E peut atteindre 145 km/h en pointe. Elle est donc parfaitement à l'aise sur autoroute. Là encore, l'i3 devrait faire mieux. Idem en termes d'autonomie, alors que l'Active E revendique un rayon d'action très réaliste de 160 km, ce qui est déjà pas mal.

Une charge complète sur un réseau domestique prend 8 heures, mais il ne faut que 5 à 6 heures avec un voltage plus élevé.

La jauge de charge de batterie se trouve là où on trouve normalement la jauge de carburant. Par ailleurs et comme de tradition dans les voitures électriques, l'Active E peut aussi recharger ses batteries en phase de décélération. Comme c'était le cas avec la MiniE, on est frappé par la force de décélération du "frein moteur" et dans bien des cas, le simple fait de lâcher l'accélérateur permet de freiner suffisamment. L'Active E dispose de deux modes de fonctionnement: Sport et Eco. C'est bien sûr dans ce dernier mode qu'on maximise l'autonomie.

L'Active E n'est pas à vendre. BMW la propose en leasing sur des marchés bien déterminés.