sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 22.04.2015

ww2.autoscout24.fr?article=458409

Prototype: BMW 7-serie

Des sensations de "petite"… et c'est très bien comme ça

"J'ai l'impression de conduire une voiture plus petite ". L'ingénieur en développement de BMW est très heureux d'entendre mon observation, alors que je viens de parcourir un slalom au volant d'un prototype de la nouvelle Série 7. La voiture s'est prêtée à l'exercice avec aisance, malgré ses près de 5 mètres.

La nouvelle BMW Série 7 est en phase finale de développement. Elle sera révélée au public en septembre prochain, lors du Salon de Francfort. C'est à Miramas, sur le circuit d'essai que possède BMW dans le sud de la France, que nous avons déjà pu goûter à la Série 7, habillée de camouflage.

Son apparence extérieure est donc encore mystérieuse, mais BMW est déjà fier de nous montrer le dynamisme dont fait preuve la nouvelle 7, la vélocité en courbe que lui procure son train arrière directionnel et le travail des stabilisateurs actifs qui maintiennent la caisse bien à plat. Outre les 4 roues directrices, BMW proposera aussi 4 roues motrices. "Nous avons voulu faire oublier la taille de la voiture", nous explique le chef des essais Peter Langen. Et le fait que la limousine haut de gamme de BMW ait perdu 130 kg en cours de route aide beaucoup, évidemment. Une perte de poids due à un régime sévère à base de carbone.

340.000 exemplaires

Depuis 2008, il s'est écoulé quelques 350.000 exemplaires de la BMW Série 7. Aujourd'hui, la Chine absorbe la moitié de la production. Pour les yuppies locaux, la Série 7 est devenue un symbole de statut. Le client type y est âgé de 38 ans en moyenne, contre 60 ans en Allemagne.

Les nouveaux clients peuvent s'attendre à une débauche de hi-tec à bord, comme les commandes par écran tactile par exemple. Mais BMW ayant dépensé beaucoup d'énergie à faire accepter son système iDrive, celui-ci sera tout de même conservé. Les commandes vocales seront aussi au programme, et il y aura encore un truc de plus…

Commande par mouvements

Bien sûr il s'agira d'une option, mais un système de commandes par détection des mouvements sera aussi proposé. Une caméra placée sur la console centrale sera capable de reconnaître cinq mouvements types. Pointer l'index à droite augmentera le volume de la musique, pointer à gauche fera le contraire. On répondra à un appel téléphonique en mimant un tapotement des doigts, ou on le refusera pour rappel ultérieur d'un geste de balayage. Et vous pourrez associer la fonction que vous voudrez au geste "deux doigts en l'air".

Bouton "Compromis"

La Série 7 recevra un amortissement pneumatique en série, tant à l'avant qu'à l'arrière. En mode Comfort+, on obtient un fonctionnement très doux sur mauvais revêtement. Le mode Sport est forcément plus dur, mais jamais trop dur. En mode Adaptive, la BMW veille elle-même à adopter le meilleurs compromis, sur base de l'angle de braquage, de la position de l'accélérateur et du positionnement GPS.

Parking autonome

BMW a aussi raffiné quelques aides à la conduite. Ainsi l'assistance en ligne droite est-elle à présent active jusqu'à 210 km/h, et peut aussi maintenir automatiquement la voiture dans le bon cap même en l'absence de marquage au sol. Dans cette situation, la Série 7 s'orientera grâce à une caméra qui repère la voiture qui précède. Quant à la surveillance de changement de bande, elle veille à ce que la voiture ne franchisse pas une ligne blanche en appliquant automatiquement des corrections de trajectoire.

Enfin pour ceux qui ne disposent que d'un garage très étroit, la Série 7 peut se garer seule. Le conducteur quitte la voiture, presse un bouton de la commande à distance et la BMW roule seule dans le garage. Dire que c'est le genre de trucs qu'on voyait dans les films de James Bond (Tomorrow Never Dies en l'occurrence) et qu'on peut aujourd'hui vraiment en disposer…