sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 07.11.2018

ww2.autoscout24.fr?article=631118

Rapport: Auto e Moto d’Epoca Padova 2018

Un salon pour les ancêtres

Imaginez ceci: la surface du Mondial de l'Automobile, exclusivement occupée par des anciennes et des youngtimers. Le Salon classique "Auto e Moto d'Epoca" de Padoue (Italie) est un évènement fantastique, et voici quelques-unes de ses attractions principales.

Vous êtes un passionné d'automobile? Alors vous devez inscrire le salon Auto et Moto d'Epoca à votre agenda d'octobre 2019. Ce Salon s'intéresse à tout: de la Fiat 500 aux Ferrari des Mille Miglia, tout est là, et tout a un prix. Mais ne serait-ce que pour le plaisir des yeux et de l'esprit, une visite est hautement recommandée. Cette année, pas moins de 3.500 voitures étaient réunies. Un plateau énorme, mais n'allez pas croire que c'était le lieu où faire de bonnes affaires.

Maserati ‘Eldorado’ (1958)

Maserati est partie d'une 250F pour imaginer cette Tipo 420M-58, dont le moteur est installé sur la gauche du châssis plutôt qu'au centre, ce qui explique sa prestation moyenne aux 500 Miles de Monza. Cette course était encore disputée sur l'ovale de Monza, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, et c'est pourquoi les suspensions du côté droit diffèrent de celles du côté gauche. Quant au nom de la voiture, on le doit au sponsoring du fabriquant de crèmes glacées Zanetti. C'est Stirling Moss qui avait participé en 1958 à cette course divisée en plusieurs parties. Moss termina quatrième et cinquième de deux parties, mais se crasha à plus de 260 km/h dans la dernière partie, lorsque la direction de la Maserati cassa. Les dégâts furent relativement légers, et l'Eldorado se présenta ensuite aux 500 Miles d'Indianapolis, revêtue d'une robe rouge. Mais la voiture ne parvint pas à franchir le stade des qualifications.

Lancia Augusta (1934)

Cette Lancia Augusta de 1934 a participé à l'édition 1937 des Mille Miglia. Cette année-là, la meilleure des Augusta de hissa à la 17ème place au classement général, mais cet exemplaire de Danese et Renzi eut moins de chance, puisque le duo fut contraint à l'abandon. Ce n'est qu'en 1968 que la voiture fut remisée, encore revêtue de toute sa tenue Mille Miglia, et elle n'a revu la lumière du jour que deux semaines avant ce salon. Elle n'a même pas été dépoussiérée. Ce sont 91 ans d'histoire pratiquement palpables qu'elle porte sur elle. Et puis vlan, un indélicat vient bêtement poser sa main sur cette précieuse poussière. C'est simple, nous crions au sacrilège!

La tente AutoScout24

Partout dans les lieux du Salon et autour, on trouve d'innombrables voitures proposées à la vente par des professionnels. Mais grâce à AutoScout24, deux tentes étaient aussi ouvertes aux particuliers. Celui qui le désirait pouvait donc essayer d'y vendre sa voiture et croyez-nous, les petites perles ne manquaient pas!