Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Interview Le Team Hyundai WRC dans les starting-blocks

Interview: Le Team Hyundai WRC dans les starting-blocks

Compte-à-rebours pour le Monte Carlo 2014

01.07.2013

Hyundai a présenté son Team WRC. Le Team Principal Michel Nandan et le Team Manager Alain Penasse nous font un topo.

Hyundai a de grandes ambitions. La marque coréenne est, avec sa marque fille Kia, le quatrième constructeur mondial et a donc l'intention de faire briller son blason. L'un des projets pour y parvenir est une présence renforcée en sports moteurs, avec les débuts en 2014 de l'i20 WRC dans le Championnat du Monde des Rallyes. Ce choix n'est pas un hasard, le rallye étant le sport mécanique le plus proche du public. Les voitures de course sont en effet développés à partir de modèles accessibles de tous, et les badauds peuvent les voir à l'œuvres sur de vraies routes, près de chez eux.

Galerie: Interview Le Team Hyundai WRC dans les starting-blocksEn ce moment, le Hyundai WRC Team est fiévreusement à l'ouvrage pour être prêt en janvier prochain au rallye de Monte Carlo, première manche du Championnat. Un travail colossal pour le Team Principal Michel Nandan (ex-Peugeot et Suzuki) et ses hommes, car après la présentation officielle du projet WRC en septembre 2012, il a fallu partir d'une feuille blanche pour créer une toute nouvelle structure.

Où en est la préparation du Hyundai WRC Team?

Galerie: Interview Le Team Hyundai WRC dans les starting-blocksNandan: Tout se déroule selon le schéma établi. Nos nouvelles installations de 8.200 m² à Alzenau sont presqu'achevées, les premières voitures sont prêtes et nous attaquerons le programme d'essais intensifs dans les prochaines semaines. Cela n'empêche que nous avons encore beaucoup de pain sur la planche pour respecter les deadlines. Nous sommes encore en train de recruter du monde pour compléter nos équipes. En ce moment, 50 personnes sont déjà au travail et d'ici la fin de l'année, ce nombre doit doubler.

Déjà des nouvelles à annoncer quant aux pilotes?

Nandan: Nous commençons les essais dans les semaines à venir et nous communiquerons bien sûr à ce moment-là qui seront les pilotes de développement. Pour le nom des pilotes qui disputeront la saison 2014, vous devriez être tenus au courant en septembre.

Déjà une shortlist?

Galerie: Interview Le Team Hyundai WRC dans les starting-blocksPenasse: Bien sûr! Mais les négociations sont toujours en cours donc on ne peut rien révéler. Mais je peux déjà vous dire que nous recherchons un pilote rapide et expérimenté, qui fera équipe avec un pilote jeune et talentueux qui aura une chance de grandir au sein du Team. Un peu comme ce qu'a fait Citroën avec Loeb et Ogier.

Combien de voitures allez-vous engager?

Penasse: Le but est d'inscrire deux voitures au départ.

Les teams privés pourront-ils aussi commander des i20 WRC à Hyundai Motorsport?

Galerie: Interview Le Team Hyundai WRC dans les starting-blocksPenasse: Au début, nous nous en tiendrons à ces deux voitures qui nous donnent déjà énormément de travail. Dans une première phase, on ne prévoit donc pas de voiture supplémentaire, ni au sein de notre structure ni pour des privés. Plus tard bien sûr, ce n'est pas exclu. Cela-dit, un de nos autres projets est de développer via Hyundai Motorsport des modèles de série plus sportifs, un peu à la façon de ce que fait AMG pour Mercedes. Mais nous vous en dirons d'avantage plus tard.

A six mois du lancement de la prochaine saison, l'i20 WRC a encore très peu roulé. Or le temps passe. Quelles sont vos ambitions pour 2014?

Nandan: le premier challenge est de nous présenter en ordre d'attaque au départ du Monte Carlo en janvier prochain. La première saison sera en quelques sortes une année d'apprentissage, puisque notre structure sera en effet à peine finalisée. Tout va peut-être un peu vite, mais c'est le choix de Hyundai de déjà prendre part à la compétition dès 2014. L'autre scénario possible était de faire comme VW, d'utiliser cette première saison pour tout peaufiner et réaliser un maximum de tests. Hyundai a choisi une autre voie. Mais il va de soi que nous ne nous attendons pas à des résultats extraordinaires dès la première année.

Galerie: Interview Le Team Hyundai WRC dans les starting-blocksAlors quand visez-vous une première victoire?

Nandan: En 2015, nous devons être vraiment compétitifs et engranger quelques résultats. Et les saisons d'après, nous devons être en mesure de jouer le titre.

Sait-on sur combien d'année court l'engagement de Hyundai?

Nandan: C'est du long terme… Le projet s'étale sur plusieurs années sans qu'une date de fin soit établie, grâce au fait que Hyundai Motorsport opère intégralement sous l'aile du constructeur, et non via une structure externe sous contrat pour un nombre défini de saisons.

Hyundai est-il, en tant que constructeur, impliqué dans le développement technique de l'i20 WRC?

Galerie: Interview Le Team Hyundai WRC dans les starting-blocksNandan: Oui, dans le sens où le centre R&D de Namyang intervient abondamment. Mais le développement final, la construction et la mise au point de l'i20 WRC ne se font que chez Hyundai Motorsport à Alzenau.

Il se dit qu'on travaille déjà sur la remplaçante de l'i20 WRC. Exact?

Nandan: Exact! Comme ça se fait toujours, nos ingénieurs travaillent déjà sur le concept de la voiture de 2015, qui sera bien sûr basée sur un autre modèle de série que l'i20.

Pourquoi avoir établi le QG de Hyundai Motorsport à Alzenau, en Allemagne?

Galerie: Interview Le Team Hyundai WRC dans les starting-blocksNandan: Premièrement parce que Hyundai Motorsport devait être établi en Europe. Sachant ensuite que les autres bureaux européens de Hyundai sont installés en Allemagne, à proximité de Francfort, le lieu était pratique. Par ailleurs, la position assez centrale en Europe et la proximité de l'aéroport de Francfort est un atout important pour l'accessibilité et pour la logistique du Team. Et puis les paysages sont beaux, le vin est bon donc la vie est assez plaisante.

Le Championnat du Monde des Rallyes vit des temps difficiles. Après que Ford ait raccroché, il semble que Citroën s'apprête aussi à retirer ses voitures officielles. Quel est le regard de Hyundai sur la situation?

Penasse: Bien entendu, nous avons envie de nous mesurer au plus de marques possibles. Mais ça ne me dérange pas plus que cela de ne devoir me battre que contre VW dans les années à venir. Et puis il se dit aussi que de nouvelles marques témoignent de leur intérêt pour le WRC. Le retrait de Citroën n'est en fait qu'une rumeur partie de l'officialisation de leur engagement en WTCC. Et si Ford n'est plus présent de manière officielle, les voitures des teams privés sont toujours au top et peuvent en remontrer à des "vraies" voitures d'usine. Bref, je ne vois pas de problème immédiat. Même s'il s'avère que Citroën fait comme Ford et n'assure plus sa présence que par des voitures privées.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.