Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Interview Xavier Peugeot

Interview: Xavier Peugeot

"Avec la 208, nous avons pris des risques."

16.04.2012

"La 208 aurait pu être une suite logique aux 205, 206 et 207. Mais elle ne l’est pas, nous avons préféré prendre un risque en la faisant plus petite et plus légère", explique Xavier Peugeot, membre de la célèbre famille et responsable produit du constructeur.

Quelle sont selon vous les influences d’une économie qui n’en finit pas de décliner sur l’évolution de la voiture électrique?

Galerie: Interview Xavier PeugeotXP: "Cela fait déjà plusieurs années que nous avons pris position quant à cette évolution. Nous avons des solutions 100% électriques comme la iOn. A côté de cela, nous avons des micro-hybrides (technologie Stop&Start) et des solutions hybrides proprement dites. Dans ce dernier segment, nous sommes présents avec deux produits, 508 et 3008, et il y en aura d’autres. Nous proposons une combinaison unique de diesel et d’électrique et nous introduirons sous peu des modèles plug-in qui ouvriront encore vers d’autres solutions. Et aujourd’hui, il est difficile de prédire quelle solution prendra l’ascendant, car le moteur thermique joue encore son rôle. Nous présentons par exemple 208, qui affiche des émissions de CO2 en retrait de 34 g/km. Les émissions moyennes de la gamme 208 sont de 103 g/km alors que celles de la 207 étaient de 137. C’est donc difficile d’affirmer que nous allons vers le tout électrique, mais on peut par contre évoquer une version hybride, en tout cas rien qui puisse faire disparaître le moteur thermique. On constate encore aujourd’hui qu’il n’a pas dit son dernier mot en termes d’efficience. Je ne le condamnerais donc pas tout de suite."

Aux tarifs actuels, la voiture électrique est-elle un produit intéressant pour le consommateur?

Galerie: Interview Xavier PeugeotXP: "Je pense vraiment que c’est un bon produit, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une technologie qui a tout son potentiel de développement devant elle. On verra à l’avenir s’établir un meilleur équilibre entre fiscalité, autonomie et prix. A ce jour, les différences de traitement de la voiture électrique sont évidentes d’un pays à l’autre, à travers l’Europe. Des positions très éloignées."

Une législation européenne uniformisée serait-elle intéressante, dans ce domaine?

Galerie: Interview Xavier PeugeotXP: "Vraisemblablement, oui. Mais ce que je veux surtout dire, c’est que là réside le potentiel de croissance de la voiture électrique. Nous visons une part de marché de 15% pour les hybrides et les électriques d’ici 2020. 5% pour l’électrique, 10% pour les hybrides. Et cela en tenant compte du fait que les aides fiscales à l’achat d’une voiture électrique vont indubitablement baisser."

Votre appel à ne pas tuer le moteur thermique semble donc subitement de première importance...

XP:"Vous voyez la 208? 60% des ventes seront représentées par des versions diesel. Des voitures dont les émissions moyennes de CO2 sont sous les 100 g/km. La plus efficace émet 87 g/km. On parle donc de niveaux extrêmement bas, à la portée de toutes les bourses."

Comment voyez-vous l’évolution des ventes en Europe?

XP: "On planche pour une baisse de 5% en Europe pour 2012. Pour la France, ce serait même 10%. Ca rend les prévisions à long terme très hasardeuses."

D’un point de vue produit, où voyez-vous encore des opportunités pour Peugeot?

Galerie: Interview Xavier PeugeotXP: "Je pense que notre meilleur réponse sur un marché morose, c’est le dynamisme et l’innovation. C’est pourquoi nous sommes très fiers d’avoir montré tant de nouvelles choses à Genève. La 208, notre modèle le plus important, représente pour nous un vrai bond de génération. Nous aurions pu nous contenter d’une simple évolution des 205, 206 et 207. Mais nous avons voulu être ambitieux et le cahier des charges de la 208 était le plus ambitieux que Peugeot ait jamais connu. C’est une voiture qui porte en elle l’ambition et l’innovation. Le design est fort. La voiture est 7 cm plus courte que sa devancière, ce qui la rendra plus à l’aise en ville. Mais ses dimensions compactes la rendront aussi plus joueuse que la 207. Le compromis est idéal. D’autant qu’elle est 5 cm plus grande à l’intérieur, 110 kg plus légère et qu’elle reçoit entre autres notre tout nouveau moteur essence 3 cylindres. Je peux encore citer la baisse des émissions de 34 grammes sur la gamme, le coffre qui a gagné 15 litres… Je peux parler de l’habitacle qui est une synthèse innovante d’un poste de conduite surélevé et d’une instrumentation «Head-up display» plus haute que dans le 3008. On conduit donc en regardant à travers le volant. C’est quelque chose dont on ne se rend pas vraiment compte, mais c’est un réel progrès. Et grâce à cela, nous avons aussi pu diminuer le diamètre du volant, ce qui profite à la maniabilité. La jeune génération habituée aux écrans tactiles appréciera. Bref, c’est tout un ensemble de nouvelles sensations que nous avons développé par rapport à la génération précédente."

Galerie: Interview Xavier Peugeot"Cette voiture a beaucoup d’atouts, et c’est le début d’une nouvelle histoire pour Peugeot. A Genève, nous avons présenté deux concepts basés sur la 208: la XY et la GTi. Chez nous, les concepts ne restent jamais lettre morte. Ils montrent la direction des prochaines années. Vous voyez, nous avons quelques bons moments devant nous."

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.