Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Présentation Opel Insignia 2.0 Bi-Turbo CDTi

Présentation: Opel Insignia 2.0 Bi-Turbo CDTi

Double effet

26.12.2011

Opel continue d'élargir l'offre de son modèle le plus haut de gamme, l'Insignia. Avec la version OPC déjà sur le marché depuis un certain temps, à Rüsselsheim (siège d’Opel),  on parie sur la gamme diesel offrant un nouveau moteur bi-turbo qui, malgré son potentiel (195 ch) parvient à rester à un niveau d'efficacité assez élevé. Il sera disponible en janvier 2012 dans toutes les carrosseries de la gamme.

La technique de suralimentation d'un moteur avec deux turbos est quelque chose qui est habituellement réservé aux constructeurs haut de gamme, pas aux marques généralistes. Cependant, avec la tendance actuelle du «downsizing», cette technique peut se montrer plus qu’efficace pour augmenter les performances des moteurs à un coût de fabrication restant assez bas. Avec cette seule intention, Opel a inauguré un nouveau bloc 2.0 CDTi avec une paire de turbocompresseurs de différentes tailles qui fonctionnent indépendamment ou ensemble. Le résultat, a priori, est plus équilibré. Plus de puissance et moins de consommation.

195 ch et 4.9 litres

Galerie: Présentation Opel Insignia 2.0 Bi-Turbo CDTiAvec cette technique on déduit plusieurs choses importantes. La première est qu'elle élimine tous les indésirables (effet turbo) à bas régime en raison de la petite turbine qui nécessite moins de temps pour charger et peut offrir un couple très élevé dès les bas régimes (350 Nm à 1500 tours). Ce turbo est équipé d'un second intercooler garantissant que l'air nécessaire arrive rapidement et directement à la chambre de combustion.

À mi-régime, le plus grand turbo entre en action pour travailler en solidarité avec le petit, de sorte que nous pouvons obtenir une force supplémentaire la plupart du temps (400 Nm de couple). À partir de 3000 tours c’est au plus grand turbocompresseur que revient la charge de la réception des gaz d'échappement et de produire la surcharge des quatre cylindres du moteur, maintenant ainsi une livraison homogène de la puissance dans la partie supérieure du compte-tours.

Avec ce nouveau bloc, l'Insignia peut atteindre les 100 km/h en 8,7 secondes et obtenir une vitesse de pointe de 230 km/h avec une consommation de seulement 4,9 litres (129 grammes de CO2 par km). Actuellement, le diesel 2.0 CDTI 160 ch nécessite 9,6 secondes pour atteindre les 100 km/h et consomme 5,7 litres.

Galerie: Présentation Opel Insignia 2.0 Bi-Turbo CDTiTous types de carrosserie

Cette unité est disponible dans toutes les carrosseries (quatre, cinq portes ou familiale) et peut être configurée avec une boite manuelle à 6 rapports ou une boite automatique. De même, le 2.0 CDTI bi-turbo est disponible avec roues motrices à l'avant et en quatre roues motrices et peut être complété par d'autres options au niveau dynamique comme le châssis adaptatif FlexRide.

Opel a également annoncé de nouveaux équipements supplémentaires déjà disponibles dans la gamme Insignia. Par exemple, les clients peuvent choisir l'option Cruise Control qui maintient une distance de sécurité avec le véhicule qui précède, l'assistant de freinage en cas de collision imminente et l'indicateur de distance de sécurité. Pour sa part, toutes les versions 4 roues motrices peuvent être équipées du châssis sport précédent de l'Insignia OPC. Cela inclut des freins Brembo plus efficaces, une suspension avant HiPerStrut et le système de contrôle adaptatif FlexRide.

En absence de confirmation pour le marché français, le prix de l‘Opel Insignia 2.0 CDTI Bi-turbo de 195 ch en Allemagne sera de 33 400 €.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.