Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Infiniti FX30d

Prise de contact: Infiniti FX30d

La vraie offensive

09.09.2010

Il y a un peu plus de deux ans, Infiniti envoyait officiellement en Europe une gamme chargée de faire les reconnaissances. Avec l'arrivée (promise) du diesel, la marque se lance dans sa véritable attaque du marché.

Infiniti est à Nissan ce que Lexus est à Toyota. Normal donc qu'on retrouve sous le capot du FX (le reste de la gamme suivra progressivement) le diesel V6 de 3.0l signé de l'Alliance Renault-Nissan. Que de belles promesses sur papier: 238 ch et surtout 550 Nm dès 1 750 tours. Pour envoyer tout cela dans les roues, une boîte automatique 7 rapports, déjà vue sur la G37 Cabrio et sur la Nissan 370Z. Enfin le FX dispose d'une transmission intégrale permanente. Soyons clairs, Infiniti n'essaie pas de nous vendre des prétentions off-road. Le but est d'offrir au FX30d un comportement routier sportif.

Big Baby

Infiniti FX30dLe FX30d, c'est 2 100kg de luxe. Le mariage moteur-boîte a dont tout intérêt à être harmonieux et heureusement, il l'est. En mode sport, la boîte se montre plutôt véloce dans ses réactions. Les standards européens posés par Mercedes et BMW sont encore un peu loin mais nous ne sommes pas sûrs que le commun des mortels s'en rende compte. Le moteur par contre n'a de leçons à recevoir de personne. Il est généreux à tous les régimes (0-100 en 8,3 secondes, 212 km/h en pointe) sans trop le faire payer (9 l/100 km, 238 g CO2/km) et sa sonorité onctueuse ne le range absolument pas parmi les diesels un peu rugueux. Le FX est proposé en deux versions: S et GT. Les niveaux d'équipements sont différents – et ultra complets – mais ce sont surtout les châssis qui marquent la différence: la GT reçoit un train arrière directionnel… que nous n'avons pas essayé.

Infiniti FX30dPourtant même sans cela, ce gros engin est plutôt à l'aise lorsqu'il attaque les cols de montagne. Il serait même plus sensationnel, plus généreux que son concurrent désigné: le BMW X6. Nous attendions mieux de la part du confort d'amortissement. Bien sûr, lorsqu'on veut donner du dynamisme à un engin de plus de deux tonnes, il faut rigidifier les suspensions. Et cela se fait toujours au détriment du confort. Sur mauvais revêtements, la quiétude est donc constamment perturbée par les petits soubresauts du véhicule. Cela dit, le FX reste indiscutablement plus confortable que le X6, ne serait-ce que par son habitabilité. Autre cible du FX: le Porsche Cayenne diesel. En accélérations, victoire au FX. En rapport prix/équipement, le FX annihile toute concurrence. En efficacité, le savoir faire européen reste la référence.

Enjoy The Silence

Un tout gros point fort du FX est l'acoustique particulièrement soignée. La finition aussi est de haut niveau même si on retrouve à bord les tics d'un constructeur nippon cherchant à plaire aux Américains. Certains aspects sont même carrément indignes, comme les ouïes de ventilations à l'arrière par exemple.

Japon contre japon

Si on aime son design de squale et qu'on n'est pas obsédé par l'Allemagne, l'arrivée du diesel est une excellente occasion de découvrir cet Infiniti qui démarre à 56 500€. Un prix qui comprend un accueil particulièrement soigné en concession, comme on n'en trouve pas chez Mercedes ou BMW. Qualité, performances, rapport prix/équipement imbattable… tout cela peut-il faire oublier un manque d'image ? Le public décidera. Mais malgré l'arrivée du diesel sur toute la gamme, il est peu probable qu'Infiniti fasse de l'ombre aux Allemandes. Par contre si nous étions Lexus, nous ne dormirions pas tranquilles…

Infiniti FX30d

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.