Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Kia Sorento

Prise de contact: Kia Sorento

Elégante au coeur tendre

29.10.2009

A son lancement en 2002, le Sorento a remporté un vif succès en Allemagne. Dans la plus pure tradition de Kia, le modèle était intéressant pour son prix, et qui plus est, il se positionnait comme un utilitaire de traction adapté au tout-terrain. Malgré une carrière respectable, les ingénieurs de Kia l’ont aujourd’hui revu et corrigé de fond en comble dans la nouvelle édition qui sortira en novembre2009. Le nouveau Sorento a été amélioré sur presque tous les plans, mais de fait, seulement presque.

L’esthétique fait d’ores et déjà apparaître la rupture radicale par rapport au passé, tant il serait impossible de déceler la moindre similitude avec le Sorento initial. La deuxième génération prend résolument ses distances de l’armure de tôle macho, abrupte et plutôt lourdaude, de son robuste prédécesseur- et l’on ne peut que s’en réjouir.

Etiré de 9centimètres, pour une longueur totale de 4,70mètres, le nouveau-venu se présente dans un costume de SUV plus svelte et plus élégant. Avec une proue sympathique et dynamique, un éclairage moderne (xénon à l’avant et LED à l’arrière), des passages de roues anguleux et une ligne d’épaulement s’élevant en direction de l’arrière, son esthétique s’inscrit parfaitement dans l’air du temps. Il manque toutefois un petit quelque chose au nouveau Sorento, pourtant séduisant et doté d’un caractère bien trempé, pour faire tourner les têtes.

L’image de la caméra de recul dans le rétroviseur

Kia SorentoL’habitacle est lui aussi conforme au style de l’époque. Son aménagement moderne et bien ordonnancé est aussi fonctionnel que confortable. Les surfaces douces, les applications décoratives en métal et en bois, les multiples compartiments de rangement et un port USB pour le branchement d’un lecteur MP3 confirment également le bon goût de Kia. On ne peut certes pas parler d’un extrême raffinement, mais l’image de la caméra de recul incrustée dans la partie gauche du rétroviseur intérieur fait son petit effet au rayon high-tech. Notre exemplaire d’essai n’était toutefois pas encore équipé d’un système de navigation haut de gamme, un dispositif, il faut bien le dire, incontournable, qui ne sera installé que six mois après la commercialisation.

La place disponible dans le Sorento impressionne par une générosité typique d’un SUV, bien que l’espace de chargement soit plus petit que dans le modèle précédent. Le coffre, qui accueille malgré tout 531litres à la base, peut être agrandi à une capacité substantielle de 1,6mètre cube grâce au dossier de la banquette arrière rabattable en deux parties. Le compartiment à bagages, dans le plan de l’arête de chargement, offre un espace exploitable supplémentaire en dessous du plancher basculant du coffre. Dans une autre configuration, soumise à un supplément de prix, une troisième rangée de sièges comprenant deux sièges d’appoint peut également être déployée à cet endroit. Au regard de ces places facultatives, les cinq passagers avant bénéficient d’une installation extrêmement spacieuse, avec des fauteuils confortables et un maintien latéral suffisant.

La puissance plutôt que l’usage agricole

Kia Sorento

Sur le plan technique également, le Sorento s’apparente davantage à un SUV qu’à un réel tout-terrain. L’ancien cadre de châssis en échelle a été remplacé par une plate-forme intégrée au châssis, qui permet un gain de poids de quelque 150kg. L’essieu rigide de l’arrière a en outre cédé la place à des suspensions de roues individuelles. Le nouveau Sorento est donc moins recommandé pour un usage purement hors route. De plus, la diminution de sa charge remorquée érode également son attrait pour les agriculteurs et les propriétaires de chevaux, dès lors qu’il ne peut plus tracter que 2,5tonnes au maximum contre 3,5tonnes par le passé.

Sur l’asphalte et dans les courbes, le Sorento nouvelle génération procure par contre un confort et une agilité pour ainsi dire comparables à une berline. Le paquebot maîtrise les étapes à vitesse de croisière sur autoroute comme les trajets rapides sur routes sinueuses avec une nonchalance naturelle et une aisance agréable. Il ne se positionne toutefois pas parmi les plus grands spécialistes de la dynamique transversale dans le segment des SUV. A cet égard, ses concurrents chez BMW et Audi continuent de trôner seuls en tête de leur catégorie.

Plus rapide et plus économique

Kia Sorento

Le moteur V6 de 3,3litres, particulièrement massif, a été purement et simplement rayé du catalogue du Sorento, tandis que la puissance du quatre cylindres de 2,4litres, conforme à la norme Euro5, a été gonflée de 139 à 174CV. En conjonction avec la transmission manuelle à six rapports, l’accélération aux 100km/h départ arrêté nécessite ainsi un peu plus de 11secondes et elle plafonne à 190km/h. Le moteur essence est une mécanique confortable, particulièrement silencieuse, mais qui ne peut certainement briguer aucun prix d’efficacité compte tenu de sa consommation normalisée de près de 9litres.

Egalement conforme à la norme Euro5, le nouveau diesel de 2,2litres développant pas moins de 197CV pour un couple de 421newtons-mètres, qui remplace l’actuel bloc de 2,5litres fournissant 170CV, atteint de meilleures performances en termes d’efficacité. Grâce à la puissance plantureuse du turbo, le sprint standard est bouclé en à peine plus de 9secondes, soit un gain de trois bonnes secondes, et la vitesse maximale se hisse de 180 à 190km/h. Le Sorento le plus économique, à 6,5litres, est un modèle à traction avant animé par un moteur diesel associé à une transmission à six rapports. A l’opposé, la consommation culmine à 7,4litres avec une transmission intégrale et une boîte automatique à six rapports, mais dans cette dernière version, un mécanisme confortable de passage des rapports, à la fois délicat et suffisamment rapide, contribue à une conduite tout aussi dynamique que détendue dans le Sorento diesel.

Données techniques
 
Marque et modèle   Kia Sorento 2.4 CVVT   Kia Sorento 2.2 CRDi
Gamme d’équipement   Attract 2WD, 5 places   Spirit 4WD, 7 places
Dimensions et poids        
Longueur / Largeur / Hauteur (mm)   4685/ 1885 / 1755   4685/ 1885 / 1755
Empattement (mm)   2700   2700
Rayon de braquage (m)   10,9   10,9
Poids à vide (kg)   1710   1920 - 2008
Capacité du coffre (litres)   531 - 1582   111 - 1546
Pneus du modèle d’essai   235/65 R17   235/65 R18
Moteur        
Cylindrée (cm³) / Cylindres (nombre et disposition)   2349 / 4 en ligne   2199 / 4 en ligne
Puissance (CV)   174   197
Couple (Nm) / tours/minute   225 / 3750   436 / 1800 - 2500
Entraînement   Traction avant   Transmission intégrale permanente
Transmission   Boîte manuelle à 6 rapports   Boîte automatique à 6 rapports
Consommation        
Type de carburant   Essence   Diesel
Mixte d’après le constructeur (l/100km)   8,5   7,4
Emissions de CO2 (g/km)   203   194
Cycle de consommation d’après AS24 (l/100km)   n.i.   n.i.
Performances        
0 à 100km/h d’après le constructeur (s)   10,5   10
Sprint de 0 à 100km/h d’après AS24 (s)   n.i.   n.i.
Arrêt de 100 à 0km/h d’après AS24 (m)   n.i.   n.i.
Vitesse maximale (km/h)   190   190
Prix        
à partir de (euros)   28505   38785
Options recommandées   Pack confort comprenant les détecteurs d’aide au stationnement et la garniture cuir du volant et du pommeau du levier de vitesses à 320euros   Caméra de recul à 350euros
 
Plus de données
Moins de données
 

Equipement riche à prix avantageux

Kia Sorento

La boîte automatique peut uniquement être obtenue en combinaison avec la transmission intégrale, et ce dans la gamme d’équipement supérieure Vision. En conjonction avec la mécanique confortable, le Sorento s’affiche ainsi à quelque 36000euros, soit 7500euros de plus que le modèle de base 2WD essence. La finition Vision donne néanmoins droit à une très longue liste d’accessoires et d’agréments de confort. Les amateurs les plus exigeants seront toutefois mieux inspirés de commander directement la finition Spirit. Enrichi d’options appréciables telles que la boîte automatique, le toit panoramique, la caméra de recul et la troisième rangée de sièges, le Sorento diesel entièrement équipé se négocie aux alentours de 40000euros.

Au regard de la concurrence premium allemande, les tarifs sont remarquablement intéressants. A titre d’exemple, Audi facture aisément 10000euros supplémentaires pour un Q5 doté d’une motorisation et d’un équipement comparables. Malgré cet écart, le Sorento se situe cependant dans des sphères financières dans lesquelles il ne peut plus passer pour une bonne affaire sans concurrence. Mitsubishi propose en effet son Outlander, dont le diesel ne livre peut-être que 170CV, mais dont l’équipement est pour le reste tout aussi bon, pour quelque 3000euros de moins.

En bref

La nouvelle mouture du Sorento rompt sans conteste avec le passé. Le SUV se montre plus élégant tant à l’extérieur qu’à l’intérieur et il atteste d’un comportement sur l’asphalte plus dynamique, plus maniable et plus confortable que son prédécesseur, le tout pour une consommation moindre. Son équipement plus étoffé, sa fonctionnalité plus moderne et son abondance de nouvelles technologies renforcent également son attrait. Il continue en outre d’incarner un produit satisfaisant pour son prix, sans toutefois représenter une affaire hors concurrence. Enfin, il n’est pas en tous points meilleur que le modèle qu’il remplace: le nouveau Sorento plaira moins aux candidats acheteurs à la recherche d’engins associant des talents de franchissement à une force de traction maximale.

Kia Sorento

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.