Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Lexus IS 250C

Prise de contact: Lexus IS 250C

Le fracas du silence

23.07.2009

Lorsqu’on roule à découvert, on aime ressentir les éléments, le soleil sur la peau et le vent dans les oreilles. Sur ce dernier point, on n’est toutefois servi dans l’IS 250C que d’une manière très parcimonieuse. Au lieu de tourbillons impétueux, seule une brise légère caresse les passagers. Nous avons plongé dans ce fracas du silence à l’occasion d’une escapade sur la Côte d’Azur.

Au printemps 2004, Lexus dévoilait un aperçu de la berline de catégorie moyenne IS à travers l’étude LFC. La particularité du show-car résidait à l’époque dans un toit rabattable modulable. Depuis lors, le monde de l’automobile attendait donc une déclinaison découverte du modèle IS lancé à la fin 2005. Elle arrive finalement à l’été 2009, dans des proportions qui ne sont toutefois pas aussi idéales que le laissait présager en son temps la LF-C.

Comme tous les autres cabriolets à toit rabattable du segment moyen ou presque, l’ IS 250C déplore elle aussi un arrière quelque peu potelé. Cela tient principalement au fait que le coffre doit abriter un capot en aluminium en trois parties et un mécanisme complexe. Il en résulte un besoin de place substantiel, ce qui fait paraître la partie arrière pour le moins longuette et pataude. Pour le reste, l’IS découverte affiche une silhouette plaisante, qui se distingue par le raffinement et la sobriété - surtout dans la configuration ouverte.

Ouverture en toute sécurité

Galerie: Prise de contact Lexus IS 250CUne simple pression sur un bouton suffit pour passer au mode découvert. Le toit s’escamote automatiquement dans le coffre en l’espace de 20 secondes. Pour des raisons de sécurité, l’opération peut uniquement être exécutée à l’arrêt, et non pendant la conduite. À titre de précaution supplémentaire, des capteurs de recul surveillent le rabattement afin que le capot du coffre, qui s’ouvre largement en arrière, n’heurte rien dans son mouvement. Si le moindre obstacle est détecté, le processus est arrêté.

Galerie: Prise de contact Lexus IS 250CD’une capacité normale de 420 litres, le compartiment de rangement ne peut plus accueillir que 165 litres lorsque le toit est rétracté - un chiffre inférieur à la moyenne. Pour transporter plus de bagages pendant un trajet à découvert, il faut donc les ranger sur la banquette arrière. Au choix, le siège du fond peut également être occupé par deux passagers supplémentaires. Les personnes de près d’1,80 mètre peuvent s’installer plus ou moins confortablement à l’arrière même lorsque le toit est fermé.

Discrétion

Galerie: Prise de contact Lexus IS 250CLa première rangée est toutefois beaucoup plus confortable. Dans les fauteuils en cuir aux réglages multiples, dotés en option d’une climatisation, on peut réellement profiter en toute quiétude du confort substantiel de l’IS. Outre une place suffisante, l’IS découverte peut se targuer de matériaux élégants et d’une finition exemplaire. Le décor en imitation marbre de la console centrale et l’horloge numérique du style des années 1980 ne sont certes pas du dernier cri, mais pour le reste, le poste de conduite se révèle moderne et confortable.

Le moteur démarre en appuyant d’un doigt sur un bouton. Au lieu d’une sonorité sportive fougueuse, le V6 essence de 2,5 litres se fait remarquer sur le plan acoustique par une réserve exceptionnelle. Aucun autre moteur de sa catégorie n’atteste à l’heure actuelle d’un fonctionnement plus silencieux et tranquille. Une discrétion similaire se fait toutefois également ressentir au niveau des performances routières. Pour une mécanique de plus de 200 CV, on a l’impression que la poussée laisse à désirer, même en mode sportif.

Dans l’ombre

Galerie: Prise de contact Lexus IS 250CL’IS se déplace délicatement et constamment dans une faible intensité de bruit. L’IS découverte semble toutefois à la traîne sur la route par rapport à la concurrence et les données officielles du constructeur confirment aussi cette impression: elle requiert 9,3 secondes pour réaliser le sprint jusqu’aux 100 km/h et plafonne à 210 km/h. Au regard de la BMW 325i équipée d’une boîte automatique, il s’agit de performances nettement médiocres. La Bavaroise de référence accomplit le sprint plus d’une seconde plus rapidement que la Lexus et elle la distance allègrement au niveau de sa vitesse de pointe, se hissant à 243 km/h. La 325i est encore plus leste avec une transmission manuelle -  une option qui n’est pas disponible pour la Lexus.

Malgré ses performances routières inférieures, la Japonaise se classe également loin derrière la BMW en termes de consommation. Lexus annonce la consommation moyenne de sa dernière née de 1,7 tonne à 9,3 litres, tandis que la 325i décapotable à boîte automatique se contente d’après son constructeur de 7,8 litres.

Souplesse par-dessus tout

Galerie: Prise de contact Lexus IS 250CLes qualités dynamiques potentielles du moteur sont étouffées, entre autres, par l’engagement délicat des six rapports automatiques. Il s’agit d’une transmission purement axée sur le confort, qui lorsque l’on sollicite une certaine puissance, réagit de temps à autre par des allers et retours quelque peu irritants entre les rapports supérieurs et inférieurs. Eu égard à cette commodité, la pertinence des palettes de commande à l’arrière du volant pour la sélection manuelle des rapports ne nous saute pas immédiatement aux yeux.

Par ailleurs, le moteur et la transmission s’inscrivent dans une excellente harmonie avec le châssis, également ajusté dans un style confortable. L’IS 250C, par son statut de propulsion reposant sur un assemblage complexe d’essieux, constitue en réalité une bonne base pour enfiler les virages à une allure soutenue. Mais Lexus a optimisé la plate-forme pour un meilleur aérodynamisme. De plus, le poids considérable, le tremblement classique d’un cabriolet et le faible contour des sièges ne tardent pas à faire oublier les plus hautes ambitions de négocier rapidement les courbes. Il faut néanmoins lui rendre justice sur un point: les passagers ignorent la plupart des irrégularités de la chaussée.

Prix premium

Galerie: Prise de contact Lexus IS 250CEn résumé, l’IS 250C peut principalement être recommandée au titre de produit de plaisir confortable. Elle fonctionne  particulièrement bien grâce à une recherche aérodynamique fignolée pour le mode découvert. Même sur autoroute, on peut tout à fait se balader le toit ouvert et les fenêtres latérales baissées, sans coupe-vent, sans souffrir outre mesure de tourbillonnements gênants, et l’on peut laisser l’écharpe et le bonnet dans la boîte à gants lorsque la température se fait plus douce.

Seul le prix n’est absolument pas modéré et pourrait constituer une douche froide pour maints amateurs. L’IS 250C est affichée à partir de 49.900 euros. Bon nombre de concurrents proposent un prix d’entrée de gamme nettement plus avantageux. La Lexus comprend toutefois un équipement très riche, dès le modèle de base, ce qui relativise le handicap de son prix.

Données techniques
 
Marque et modèle   Lexus IS 250C
Gamme d’équipement    
Dimensions et poids    
Longueur / Largeur / Hauteur (mm)   4.635/ 1.800 / 1.415
Empattement (mm)   2.730
Rayon de braquage (m)   10,8
Poids à vide (kg)   1.730
Capacité du coffre (litres)   420 - 165
Pneus du modèle d’essai   225/40 R18 à l’avant / 255/40 R18
Moteur    
Cylindrée (cm³) / Cylindres (nombre et disposition)   2.500 / V6
Puissance (CV)   208
Couple (Nm) / tours/minute   252 / 4.800
Entraînement   Propulsion
Transmission   Boîte automatique à six rapports
Consommation    
Type de carburant   Essence
Mixte d’après le constructeur (l/100 km)   9,3
Émissions de CO2 (g/km)   219
Cycle de consommation d’après AS24 (l/100 km)   n.c.
Performances    
0 à 100 km/h d’après le constructeur (s)   9,3
Sprint de 0 à 100 km/h d’après AS24 (s)   n.c.
Arrêt de 100 à 0 km/h d’après AS24 (m)   n.c.
Vitesse maximale (km/h)   210
Prix    
à partir de (euros)   49.900
 
Plus de données
Moins de données
 

En bref

Les amateurs d’une conduite à l’air libre à un degré de confort élevé trouveront sans doute leur bonheur dans l’IS 250C. Ils ne peuvent en effet parcourir de trajets plus silencieux, plus souples et plus détendus dans aucun autre cabriolet à quatre places. La Lexus découverte pourrait donc remporter un grand succès aux États-Unis.

En Europe, elle risque par contre de rester marginale. En matière de dynamique routière, la Lexus se situe en effet dans l’ombre de ses concurrentes. Les adorateurs du soleil et les hédonistes ne doivent toutefois pas s’en inquiéter dès lors que leurs envies de cabriolet seront satisfaites au plus haut niveau de confort dans l’IS 250C.

Galerie: Prise de contact Lexus IS 250C

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.