Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact McLaren 650S

Prise de contact: McLaren 650S

Driver-Friendly

02.04.2014

Après la MP4-12C et la déjà légendaire P1, voici une troisième McLaren. La 650S est plus qu'une 12C profondément modifiée. C'est une expérience sensorielle d'une autre dimension.

McLaren Automotive, branche "voitures de route" de l'entreprise célèbre pour son palmarès en F1, n'existe que depuis 2011. En un peu plus de trois ans et avec seulement trois voitures, la marque n'a déjà plus rien à envier à Ferrari ou Lamborghini. La 650S ici présente a même quelque chose d'unique dans le monde des Supercars. Lisez jusqu'au bout…

Métisse

Galerie: Prise de contact McLaren 650SPour ce qui est du look, on fera simple: à quelques nuances près, comme des prises d'air latérales redessinées, les petits déflecteurs en carbone juste derrière les arches de roues antérieurs, la finition un peu plus luxueuse de l'habitacle (identique à celui de la 12C, GPS désespérant inclus) et l'option "baquets sports en carbone", la 650S est globalement une 12C avec la face de la P1. Avec cette face, la 650S est plus sexy, plus charismatique que la 12C que certains (dont votre serviteur) trouvent trop discrète. Mais n'allez pas croire que cette chirurgie faciale ne soit dictée que par le désir de séduction. On parle de McLaren, là: chaque intervention doit avoir une incidence technique. Dont acte…

+ 24%

Galerie: Prise de contact McLaren 650SLe développement de la 650S a en effet profité des mises au point finales de la P1. Nombre d'éléments de la dernière ont donc trouvé le chemin de la première, dont cette face avant qui, conjointement à d'autres retouches mineures, procurent à la 650S 24% d'appui aérodynamique supplémentaire par rapport à la 12C. Et nous pouvons vous assurer qu'il ne faut pas avoir la sensibilité d'un pilote (mais connaître les voitures de sport tout de même) pour ressentir les effets de cet appui dès les vitesses légales.

Galerie: Prise de contact McLaren 650SLa 650S reprend le châssis en carbone à cadres d'alu de la 12C, mais à peu près tout le reste a été modifié: ressorts plus rigides (22% devant, 37% derrière), soupapes de contrôle de l'amortissement piloté et lois de gestions modifiées pour conserver l'incroyable confort au quotidien (une marque de fabrique de McLaren) malgré la rigidification des ressorts, freins carbone-céramique en série, recalibrage des modes d'utilisation du châssis et du moteur, recalibrage de la gestion de l'aérodynamique active… Et bien sûr, le V8 3.8 biturbo: culasses, soupapes d'échappement, circuit de refroidissement, calage de l'arbre à came et cartographie ont été modifiés, tout cela pour gagner 25 ch (650), 78 Nm (678), 3 km/h en pointe (333) et un dixième au 0-100 (3,0 sec.). Des gains peu impressionnants dans l'absolu, mais qui s'ajoutent à toutes les autres modifications et à une réduction de poids de quelques 100 kg pour un effet qui est par contre TRES impressionnant.

Prof

Galerie: Prise de contact McLaren 650SSur les routes secondaires qui nous emmènent vers le circuit, on sent déjà l'effet de l'appui sur l'avant, qui se traduit par une précision de la direction encore accrue, et ce n'est pas peu dire. On sent aussi la voiture incroyablement stable lors des accélérations, aussi longues et profondes que dans la 12C, mais que les améliorations du moteur et de la fabuleuse boîte double-embrayage 7 rendent plus immédiates. Moteur et châssis sont en mode sport, la conduite est à la fois intense et détendue, entre-autres grâce à ce confort d'amortissement bluffant, mais pas que…

Galerie: Prise de contact McLaren 650SC'est sur circuit que je finis de comprendre qui est la 650S. Tous les réglages sont en mode Track, les assistances électroniques se font discrètes et alors que ça n'est d'ordinaire pas fait pour me rassurer, je me sens parfaitement à l'aise dans cette voiture. D'habitude, c'est une situation dans laquelle il faut se méfier. Car les supersportives en mode circuit n'attendent en général qu'une chose: vous mordre à la moindre faute de freinage, à la moindre erreur de trajectoire. La 650S, non. Sa communicativité (notamment au niveau des freins, un vrai exploit technique), son équilibre sont d'un tel niveau que quand erreur il y a, la voiture semble vous dire "Ah, attention, petite bourde! Tu sens? T'as compris? OK, essaie encore." La 650S est la première Supercar amicale, qui vous apprend à progresser sans passer par la punition, puis vous raccompagne à la maison dans un confort de marche digne d'une berline premium.

J'étais déjà tombé amoureux de la 12C malgré son physique un peu fade, alors imaginez ce que je pense de la 650S. Y a plus qu'à trouver 232.000€. Ou sera-ce 250.000 pour la Spider?

Galerie: Prise de contact McLaren 650S

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.