Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Mercedes SL 63 AMG

Prise de contact: Mercedes SL 63 AMG

La fin du jurassique

17.05.2012

Quiconque a eu la chance de sentir pousser et entendre gronder le V8 6.2 AMG en gardera pour toujours un souvenir ému. Peu à peu, ce moteur déjà légendaire s'efface au profit du nouveau V8 5.5 Biturbo. Un digne héritier?

Disons-le d'entrée, ce 5.5 est un beau moteur. Et le mot "beau" ne se limite pas ici à l'esthétisme. Un beau moteur est un moteur performant et sonore, mais qui est surtout capable à lui seul de créer des émotions, peu importe si la voiture qu'il équipe est "la meilleure" de son genre. Un beau moteur peut transforme une voiture même perfectible en un morceau d'histoire de l'automobile.

Brute bien dressée

Galerie: Prise de contact Mercedes SL 63 AMGC'est vrai, le 5.5 Biturbo ne fait pas oublier le 6.2. Ce dernier est un Tyrannosaure mal embouché, capable d'une brutalité jouissive et qui sait rendre menaçant le son d'un échappement même à 50 km/h. Un moteur parfait? Non, car si son couple est énorme (630 Nm dans l'ancienne SL 63 AMG), il n'arrivait qu'à plus de 7.000 tours. En reprises à bas régime donc, tel le T-Rex au cerveau grand comme une noix, il semblait mettre quelques instants à comprendre qu'on le chatouillait, puis seulement vers 4.000 tours réagissait avec sa violence proverbiale.

Galerie: Prise de contact Mercedes SL 63 AMGEn plus de devoir réduire les émissions (consos et CO2 en baisse de 30 % par rapport à la version précédente), AMG voulait résoudre ce "problème". Telle est la mission du 5.5, et surtout de ses deux turbos. L'ère du dinosaure s'en est allée, voici l'ère du Rottweiler admirablement dressé. Avec ce moteur, le moindre demi-centimètre de poussée sur l'accélérateur a des conséquences immédiates. Car si la puissance n'a gagné que 12 ch (537 au lieu de 525 avec le 6.2), le couple bondit de 630 à 800 Nm et il est disponible dès 2.000 tours. Autant vous dire que sous 1.500 tours, il y a déjà beaucoup de couple et que le 0-100 annoncé en 4,3 secondes n'est pas une blague. C'est vrai, se balader en ville avec un Rott en laisse qui ne fait pas de bruit est moins fun que le faire à cheval sur un T-Rex dont la respiration même au repos est audible à 50 mètres à la ronde. Pourtant, la SL 63 AMG est aujourd'hui plus homogène que jamais, sans jamais être lisse.

Plus de S et plus de L

SL est à l'origine (on parle de la mythique 300 SL Gullwing) l'abréviation de "Sport Leicht", ou sport allégée. La nouvelle SL, AMG ou non, a perdu une bonne centaine de kilos par rapport à sa devancière, grâce à une conception tout aluminium. Dans le cas de la 63 AMG, c'est 125 kg précisément, notamment grâce au moteur un peu plus léger à l'usage de carbone pour, par exemple, la structure de la porte de coffre. Il reste encore 1.845 kg sur la balance et ce n'est pas rien, mais parce que le moteur est une boule de muscles, parce que la boîte double-embrayage 7 rapports (même si elle est perfectible dans ses prises de décisions en rétrogradage) est vive comme l'éclair, parce que la nouvelle direction électromécanique est un énorme progrès par rapport à la génération précédente et surtout parce que le châssis piloté AMG travaille admirablement (sans jamais gâcher le confort), pas une seconde on a l'impression que ce sont presque deux tonnes qu'on est en train d'envoyer à un train d'enfer d'un virage à l'autre.

Galerie: Prise de contact Mercedes SL 63 AMGLe conducteur dynamique qui ne se prend pas pour un pilote appréciera le caractère pas extrême de la voiture, qui commence par gentiment sous-virer en courbe, réaligne ensuite son train arrière, puis le laisse éventuellement se dérober si l'ESP est en mode "Sport Handling", voire plus encore si l'ESP est déconnecté et qu'on sait s'y prendre. Pour plus radical, il faudra attendre la Black Series. Mais à notre avis, ce serait gâcher l'essence même de cette SL 63 AMG, qui est une perle située entre la GT rapide mais tranquille et la sportive pure.

Honnêtement, cet excellent 5.5 Biturbo ne remplace pas dans mon coeur le 6.2. Ca n'empêche que la nouvelle SL 63 AMG est une bien meilleure voiture qu'elle ne l'était, et cela avec le bénéfice de n'avoir pas perdu son côté Bad Girl. I Like.

Si ce n'est pas assez...

Pour les très exigeants, AMG propose le Performance Pack, qui porte la puissance à 564 ch, le couple à 900 Nm et la facture à... 14.500€ de plus. Et ça ne s'arrête pas là, car nous recommanderions alors les freins carbone-céramique, facturés 11.500€ en sus. Sachant qu'on parle d'un prix de base de déjà 176.900€...

Galerie: Prise de contact Mercedes SL 63 AMG

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.