Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Toyota Auris Facelift

Prise de contact: Toyota Auris Facelift

La norme de la fiabilité

19.04.2010

La Toyota Auris – vous savez, l'héritière de la Corolla – vient de recevoir un facelift. Mais le plus important en dehors de cela, c'est qu'une version hybride arrive bientôt.

Dans un pays qui lutte contre son image de grisaille, il est à souligner que l'Auris n'a pas été un carton. Pourtant si on laisse de côté son look tristounet, l'Auris n'a sur la route que peu de chose à envier à une Volkswagen Golf. Et même côté finition de l'habitacle, VW aurait quelques leçons à tirer de l'Auris… Ce que la marque allemande fit avec la nouvelle Golf.

Toyota annonce cette année une grande offensive produit, sur laquelle plane hélas l'ombre de "l'affaire de l'accélérateur". Cela dit, l'Auris ne crachera pas sur l'attention que cela pourrait lui attirer. Extérieurement, quelques coups de crayon bien sentis offrent à la voiture un peu plus de visage et de corps. A l'arrière, le hatchback reçoit des blocs optiques de plus grande dimension.

Toyota AurisPour ce qui est de l'habitacle, c'est vers les clients que les ingénieurs se sont tournés pour savoir ce qu'il serait bon de modifier. Ainsi le frein à main excentrique est-il tombé au champ d'honneur et le plastique moussé est plus généreusement utilisé. Enfin les cadrans sont renouvelés et affichent plus de contraste.

Euro 5

Toyota AurisLes moteurs sont de vieilles connaissances, mais ont tout de même été adaptés aux normes Euro 5. Le 1.3 Dual VVT-i essence reçoit un Start&Stop pour faire baisser sa conso. Toyota annonce 5,9 l/100 km mais dans la vraie vie, le moteur travaille dur pour mettre en mouvement la 1,4 tonne de la lourde Auris. Les chiffres constructeurs semblent donc être un rêve lointain, si pas une pure illusion. Il faudra jouer généreusement de la boîte 6 pour espérer s'en approcher, particulièrement en côte.

Il en va autrement avec les moteurs diesel. Le 1.4 de 90 ch est un petit bijou. Il revendique donc 90 ch et 205 Nm, consomme 4,8 litres (selon Toyota) et ses émissions moyennes de CO2 sont de 118 g/km. Juste un peu trop pour profiter des remises fédérales, donc. Pour cela, mieux vaudra attendre l'Auris Hybride, annoncée pour l'automne. Pour cette dernière, Toyota promet des émissions de 89 g/km. Pour atteindre ce chiffre, elle fait appel au même groupe moteur thermique/électrique que la Prius.

Diesel plus amusant

Toyota AurisMais le plus sympa d'après nous, c'est le 2.0 D-4D, 126 ch et 310 Nm entre 1.800 et 2.400 tours. Il est assez puissant pour offrir de franches accélérations avec n'importe lequel des 6 rapports de sa boîte (0-100: 10,3 sec). Et avec 5,2 litres en moyenne (CO2: 138 g avec filtre à particules), il contient son appétit. Pour satisfaire aux nombreuses exigences des conducteurs européens, Toyota a consentit à quelques adaptations du châssis. La conduite est donc plus consistante et grâce à une assistance de direction recalibrée, la réactivité est meilleure que dans le passé.

En 3 ou 5 portes, la version de base est à 17 600€, et vous pouvez configurer chaque modèle à votre guise. L'Auris dégage un sentiment de solidité, mais on peut en dire autant de nombreuses voitures actuelles du segment. Bref, il y a peu de chances que le français se détourne de sa Golf chérie au profit de cette Auris mise à jour.

Toyota Auris

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.