Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Rapport: Tsunami et séisme au Japon

Rapport: Tsunami et séisme au Japon

Quid des livraisons de voitures ?

24.03.2011

Vu les circonstances, s'inquiéter si l'arrivée de sa nouvelle voiture de marque japonaise sera décalée peut évidemment passer pour de l'égoïsme primaire. Il n'en reste pas moins que dans le monde globalisé dans lequel nous vivons, chaque catastrophe a des conséquences a priori secondaires qu'on ne peut tout de même pas passer sous silence.

La région de Sendai qui a été touchée compte de nombreuses industries dont des sites de production de cinq constructeurs automobiles japonais : Toyota, Nissan, Subaru, Mitsubishi et Honda.

Trois usines de Toyota ont subi les conséquences des secousses sismiques. Les dégâts sont toutefois limités. Nissan semble plus durement touché. Quatre usines produisant notamment les GT-R et les Infiniti nécessiteront plusieurs mois de travaux avant d'être à nouveau opérationnelles à 100%.

Rapport Tsunami et séisme au JaponHonda a payé le plus lourd tribut. Le site de Sayama qui assemble les Jazz et CRV a subi le tsunami de plein fouet et sa direction ne répond plus. Comme Mitsubishi, Subaru a fermé plusieurs usines mais paraît moins affecté que ses concurrents.

Dans quelle mesure ces événements impacteront-ils la production automobile nippone? Il est encore trop tôt pour le dire. Car les constructeurs ne sont pas les seuls concernés par les catastrophes successives (tsunami, tremblement de terre, explosions nucléaires...) qui ont frappé l'archipel. Les équipementiers, la production d'énergie, le secteur du transport et les infrastructures du pays sont aussi durement touchés. Sans matière première et pièces détachées, une usine ne peut évidemment pas tourner quand bien même l'outil industriel le permettrait.

Les convoyeurs attendent

Les voitures japonaises arrivent en Europe par la mer. Il faut six semaines de bateau pour traverser les océans et atteindre notre continent. Ce qui signifie que les problèmes de production de l'industrie automobile japonaise ne seront ressentis en Europe que dans un bon mois. D'ici là, les livraisons auront lieu comme si rien ne s'était passé dans le Pacifique.

Rapport Tsunami et séisme au JaponAu-delà de cette période-tampon, chaque modèle sera affecté de manière différente selon son site de production. Chez Toyota, par exemple, le Japon a l'exclusivité des modèles hybrides des gammes Lexus et Toyota (sauf l'Auris hybride produite en Grande-Bretagne). Il est donc évident que la livraison de ces modèles sera plus affectée que celle des Yaris, Auris, Aygo, Verso et Avensis assemblées en Europe. Il en va de même pour les autres marques : Subaru produit sa Tribeca aux Etats-Unis, Mitsubishi ses Colt et Outlander aux Pays-Bas,  Nissan ses Juke et Qashqai en Grande-Bretagne... Mais comme pour les téléphones portables, l'électronique embarquée et d'autres pièces viennent directement du Japon. Si le problème d'approvisionnement lié aux dégâts des infrastructures et des sites de production devait perdurer, il ne tarderait pas à contaminer des marques non-japonaises clientes des mêmes fournisseurs. Dans le monde du «just in time», les stocks sont très limités. Quand un intermédiaire fait défaut, c'est toute la production qui est mise à mal...

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.