Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Essai Mercedes Classe A

Essai: Mercedes Classe A

Plus Mercedes que jamais

23.04.2018

Qui a dit que le rôle de pionnier technologique devait être réservé à un vaisseau amiral? Pas Mercedes en tout cas, qui honore désormais la A de nouveautés inédites sur le marché.

Galerie: Essai Mercedes Classe AEt comme il y a beaucoup à dire à ce sujet, nous ferons pour une fois l'impasse sur notre "analyse" du look. Sachez simplement que la nouvelle A a grandi dans toutes les directions (carrément 12 cm en longueur, soit 4.419 mm à présent) et s'en trouve donc plus spacieuse, tout en ayant perdu une vingtaine de kilos.

Intelligence Artificielle

Galerie: Essai Mercedes Classe AZe big nouveauté de la Classe A est qu'elle est à notre connaissance la première voiture équipée de l'intelligence artificielle, qui sert ici à considérablement élargir le spectre des commandes vocales. Jusqu'à présent, il revenait au conducteur d'apprendre les phrases très précises que la voiture peut reconnaitre pour lancer un appel téléphonique, sélectionner une source audio, introduire une adresse dans le GPS, etc. Avec le nouveau système multimédia nommé MBUX, le conducteur peut donner ses ordres comme ça lui vient, et pas seulement à la radio. On peut dire "J'ai froid au pieds" ou "Trouve-moi un resto italien près d'ici", ou "Peux-tu fermer le store du toit ouvrant?"… Essai à l'appui, la voiture reconnait effectivement des formulations très normales et ce qu'elle ne comprend pas, elle apprendra à le comprendre au fil des semaines.

Nouveaux moteurs

Galerie: Essai Mercedes Classe AAu lancement, Mercedes propose trois moteurs, dont un diesel. Le moteur de base (A200) est un nouveau 4 cylindres turbo essence de 1.332 cc, qu'on retrouvera aussi chez Renault sous le nom de 1.3 TCe. Il développe 163 ch, annonce 5,8 l/100 km et 133 gCO2/km selon les nouvelles normes de mesure, et est associé à une boîte manuelle 6 ou une boîte auto double-embrayage 7 rapports. Pas la boîte Mercedes hélas, mais bien une Getrag, aussi satisfaisante en conduite quotidienne que souvent hésitante en conduite active, et pas assez réactive en mode manuel.

Galerie: Essai Mercedes Classe AMême boîte mais sentiment différent avec la A180d et son nouveau 1.5 diesel, toujours de chez Renault. Ici, la Getrag semble bien plus en harmonie avec le moteur qui, de son côté, est beaucoup plus vivant que le laisse imaginer ses modestes 116 ch. Car ses 260 Nm dès 1.750 tours sont bien présents, donc les relances sont telles qu'on les espère. Par ailleurs, ce moteur met en valeur l'une des grandes qualités de la voiture: une insonorisation absolument remarquable.

Enfin le moteur haut de gamme du moment, en attendant les versions AMG (oui, au pluriel) est le 2.0 turbo essence de la A250, fort de 211 ch, d'une vraie boîte 7-DCT Mercedes, d'une sonorité assez agréable et du meilleur comportement des trois modèles essayé. Car, là, nous avons un peu à redire.

Trop Mercedes?

Galerie: Essai Mercedes Classe APrimo, la direction, dont le paramétrage d'assistance et le ressenti trop artificiel se sont montrés déstabilisant pour plus d'un journaliste dans les portions plus sportives du parcours d'essai. Ensuite, il y a le châssis de base, parfaitement efficace, même en conduite agressive, mais dont les amortisseurs sont peut-être trop typé confort, ce qui produit des pompages peu en adéquation avec une voiture de ce segment. La solution? Les amortisseurs réglables, en option avec le châssis de base, en série avec le châssis sport et/ou à partir des jantes 17''. En mode Confort, ceux-ci sont curieusement encore plus "pompants". Mais en mode Sport, ils sont parfaits, plus fermes sans être caricaturaux, donc toujours largement assez confortables. Et là, on a une Classe A au top.

Au final, on n'a pas envie d'en vouloir au constructeur d'avoir voulu faire de la Classe A une Mercedes pur jus, bardée de technologie et ultra confortable. Mais tout est question de dosage. A notre avis, avec des amortisseurs et une direction 10 à 15% plus consistants, la A ne serait pas moins Mercedes.

Galerie: Essai Mercedes Classe A

Mercedes A200
Moteur: 4 cyl. essence turbo, 1.332 cc
163 ch à 5.500 t/min
250 Nm à 1.650 t/min
0-100 km/h: 8,2 secondes
Pointe: 225 km/h
Conso: 5,8 l/100 km
Moyenne de l'essai: 8,2 l/100 km (parcours exigeant)
CO2: 133 g/km
Prix: 32.899€

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.