Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Reportage Porsche 928 CS

Reportage: Porsche 928 CS

La Porsche (gratuite) dont Derek Bell ne voulait pas

01.09.2016

Un jour, vous recevez une Porsche en cadeau. Mais parce que le volant n'est pas du bon côté, vous le refusez. C'est ce que fit le pilote Derek Bell. Aujourd'hui, cette Porsche 928 CS très spéciale pourrait bien devenir la plus chère de son genre.

Galerie: Reportage Porsche 928 CSCar cette 928, qui sera mise aux enchères le 7 octobre par Bonhams à l'occasion du Zoute Grand Prix de Knokke, la station balnéaire haut de gamme de la côte belge, n'est pas une 928 comme les autres. Seuls quatre exemplaires comme celui-ci ont été produits, et leurs premiers propriétaires respectifs étaient tous des célébrités.

Voitures de fonction

En 1987, Porsche a réuni ses pilotes d'usines qui conduisaient la Porsche Rothmans 962 Groupe C. Bob Wollek, Hans-Joachim Stuck, Jochen Mass et Derek Bell reçurent tous une voiture de fonction pour leurs déplacements, à savoir une Porsche 928 CS. Une sorte de prototype à l'ambition évidente.

Galerie: Reportage Porsche 928 CSQuand Porsche dégaine son label Club Sport, les puristes salivent. Dans ces voitures, tout kilo superflu est éliminé, et le moteur reçoit un caractère plus affirmé. Dans le cas de la 928 – une grand tourisme pur-sang dotée d'un gros V8 et d'une boîte auto – la combinaison était assez inattendue. "Je soupçonne Porsche d'avoir voulu voir si une version épurée de la 928 pouvait remplacer la 911", explique le propriétaire actuel de la 928 CS. "Le CEO de l'époque, Peter Schutz, avait sauvé la 911 de la disparition mais quand il quitta son poste en 1987, le directeur financier Heinz Branitzky devint responsable du sort de Porsche. A cette époque, la marque était au bord de la faillite, et je pense que l'avenir de la 911, dont les ventes n'en finissaient pas de plonger, a à nouveau été discuté".

Scénario plausible

Galerie: Reportage Porsche 928 CSUn raisonnement qui tient la route. A cette époque, le catalogue Porsche se composait des 924, 944, 911 et 928, des modèles qui n'avaient pas grand-chose en commun, avec pour conséquence des coûts de production très élevés. Cela à un moment où les ventes périclitaient. Un scénario "Porsche sans 911" semble donc crédible, mais l'entreprise put heureusement se sauver elle-même tout en sauvant la 911.

Galerie: Reportage Porsche 928 CSPorsche mit donc à disposition de ses pilotes d'usine cette 928 expérimentale, basée sur la 928 S4. La voiture était dotée d'une boîte manuelle 5, avec la première en bas à gauche. Stuck, qui était connu pour son humour, colla un autocollant "PDK" à l'arrière de sa CS, en référence à la boîte double-embrayage que Porsche testait alors sur ses voitures de course. Aujourd'hui, on constate que la boutade a été prise au sérieux par l'un ou l'autre ingénieur.

Régime

Galerie: Reportage Porsche 928 CSPour être une bonne CS, la 928 avait dû se mettre au régime et fut donc débarrassée d'une partie de son isolation phonique. Grâce à cela, à moins de câblage, à l'absence de siège électrique et de cache-bagage dans le coffre, le poids passa de 1.640 kg à 1.450 kg. Pour ce qui est de l'isolation, l'avantage est que le V8 5.0 n'en est que plus expressif. Ici avec 330 ch à 6.200 t/min, le V8 est 10 ch plus puissant que dans la S4, grâce à une gestion électronique différente et à un arbre-à-cames spécifique. Le rupteur n'intervient qu'à 6.775 tours, et la voiture dispose aussi d'une ligne d'échappement sur mesure.

Miles

Galerie: Reportage Porsche 928 CSLa 928 CS roule aussi bien qu'elle chante. On comprend donc d'autant moins que Derek Bell dédaigna à l'origine la voiture. Pour lui, le volant était "du mauvais côté". Ce fut donc Porsche qui utilisa l'auto, jusqu'à ce que Bell, un an plus tard, demande l'air de rien: "Dites, elle est à qui, cette jolie 928 blanche?". "Ben… à toi, Derek." Un compteur en kilomètres remplacé par un compteur en miles plus tard, Derek Bell repartit finalement avec la 928 CS. Il fit installer un système audio Alpine, qui est aujourd'hui encore dans la voiture.

La 928 la plus chère de tous les temps?

Galerie: Reportage Porsche 928 CSAvec près de 116.000 km au compteur, cette exemplaire est encore plutôt frais, et son propriétaire actuel l'a maintenue en parfait état. La Porsche 928 CS de 1987 a ensuite donné naissance à la 928 Clubsport, produite en 52 exemplaires entre 1988 et 1989. Une voiture plutôt exclusive donc, mais pas une authentique CS. Des quatre véritables CS de 1987, seuls trois sont encore connues. La voiture de Bell est non restaurée. Quant à celle de Wollek, elle demeure à ce jour introuvable. Avec un prix estimé entre 220.000 et 265.000€, ceci peut en effet facilement devenir la Porsche 928 la plus chère de l'histoire.

Vous trouverez plis d'infos concernant la vente Bonhams du Zoute Grand Prix en cliquant ici.

Galerie: Reportage Porsche 928 CS

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.