Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Spécial Série de l'Eté

Spécial: Série de l'Eté

Les collectors de demain - Troisième Partie

16.07.2015

Durant tout l'été, AutoScout24 vous propose une série qui, en plus de vous divertir sur la plage, pourrait vous inspirer de bons investissements. Chaque semaine, nous nous intéresserons à trois youngtimers qui ont de fortes chances de devenir les pièces de collection de demain.

Cette fois et rien que cette fois, un épisode de cette série sera consacrée à une seule marque. Une marque française mythique qui fête cette année ses 60 ans et s'apprête à faire son retour, après 20 ans d'absence: Alpine. Mais nous ne parlerons pas de l'A110, qui n'est pas un collector de demain. Elle est déjà un collector dont la cote démarre à 50.000€. Voyons plutôt ce qu'Alpine a fait d'autre.

Alpine A310

Galerie: Spécial Série de l'EtéContrairement à la croyance populaire, l'A310 n'a pas remplacé l'A110. Les deux ont cohabité durant 6 ans. L'A310 est en fait née parce que l'A110 était une voiture un peu pointue à conduire, une voiture "de pilote". Premier conseil: évitez les moteurs 4 cylindres des premières versions. Premièrement parce qu'elles sont plus rares, plus recherchées et donc plus chère, deuxièmement parce que malgré un poids inférieur à 900 kg (il y a de la philosophie Lotus chez Alpine), les 125 ch sont insuffisants. Cherchez plutôt un modèle à moteur V6 de 150 ch, à partir de 1976, et même une version à boîte 5, disponible à partir de 1979.

Galerie: Spécial Série de l'EtéLes exemplaires à quelques 20.000€ ne demanderont pas trop de travail. Les pièces mécaniques sont pratiquement toutes de chez Renault, les problèmes se poseront surtout pour les éléments de carrosserie et de finition. Une Alpine A310 déjà parfaitement restaurée se négocie entre 25.000 et 30.000€. Et à notre avis, c'est là qu'il faut chercher. Mais méfiez-vous des restaurations excessives. Par exemple, Alpine n'a jamais proposé le cuir sur l'A310. Ni d'aileron arrière façon Lamborghini. Privilégiez l'authenticité.

Alpine GTA

Galerie: Spécial Série de l'EtéLa remplaçante de l'A310 est apparue en 1985 et cette fois, Renault n'a pas fait l'erreur de sous-motoriser la voiture. La GTA (aussi connue sous le nom d'Alpine V6) est née avec un V6 de 160 ch sous le capot, puis la gamme a été enrichie d'une version turbo de 180 ch, qui a évolué jusqu'à 210 ch. Mais Renault a commis une autre erreur: la finition était indigne d'une voiture positionnée pour concurrencer la Porsche 911. Le constructeur a ensuite rectifié le tir en proposant une planche de bord revêtue de cuir, et c'est ça que vous devez chercher, sous peine d'avoir la sensation de rouler dans une Renault 11 vraiment très rapide. Et puis le cuir, que la GTA pouvait, elle, recevoir en option, n'était pas encore généralisé à l'époque, même sur les voitures haut de gamme. La valeur ne pourra que s'en ressentir positivement…

Galerie: Spécial Série de l'EtéLà encore, la cote maximale est de 30.000€, pour une voiture absolument impeccable et strictement d'origine (pas restaurée, donc). Mais de très belles voitures sont déjà disponibles entre 15 et 20.000€. Moins cher que cela, nous aurions tendance à nous méfier. Dernière astuce: comme toute voiture de cette période charnière, il y a des Alpine avec catalyseur, et des Alpine sans. 185 ch pour la première, 200 ch pour la seconde. Faites votre choix…

Alpine A610

Galerie: Spécial Série de l'EtéSi l'on excepte les toutes premières voitures produites par Alpine dans les années 60, ceci est la plus rare. L'A610 est une grosse évolution de la GTA, et aussi le chant du cygne de la marque. Elle arrive en 1991 et disparaît en 1995 après seulement un peu plus de 800 exemplaires produits. C'est l'Alpine la plus puissante de l'histoire, avec 250 à 280 ch tiré d'un V6 3.0, c'est la plus élégante des post-A110, c'est la mieux finie puisque Renault avait cette fois vraiment essayé de bien faire les choses. Elle est aussi largement moins démodée que la GTA.

Galerie: Spécial Série de l'EtéMais voilà: entre rareté et fétichisme de "la dernière voiture de la marque", elle est aussi plus chère. La bonne nouvelle, c'est que tout cela est synonyme de garantie du meilleur et plus rapide retour sur investissement. Donc oui, il faudra au minimum se défaire de 30.000€, mais avec la certitude de voir la cote grimper assez vite. Si Renault tient son engagement de relancer la marque, celle-ci va connaître un regain d'intérêt. Et qui c'est qui sera content d'avoir une Alpine dans le garage à ce moment-là? Les lecteurs d'AutoScout24, pardi!

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.