Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Zone rouge Nissan GT-R LM Nismo

Zone rouge: Nissan GT-R LM Nismo

Revenir pour gagner

02.02.2015

Cette année, il y aura aux 24 Heures du Mans un quatrième constructeur engagé dans la Catégorie Reine LMP1. Nissan revient avec une solution jamais vue, et avec un gros appétit.

La voiture a été officiellement dévoilée ce week-end, dans un spot publicitaire diffusé durant le Superbowl. Un spot un tantinet guimauve disons-le, surtout dédié à la Maxima mais dans laquelle Nissan nous fait tout de même savoir que la GT-R LM Nismo est prête à en découdre.

Tout à l'avant

Galerie: Zone rouge Nissan GT-R LM NismoNissan revient donc dans la catégorie la plus prestigieuse des 24 Heures du Mans – et de tout le Championnat du Monde d'Endurance WEC d'ailleurs – avec une voiture qui ne fait rien comme les autres. Alors qu'Audi, Porsche et Toyota inscrivent des voitures misant beaucoup sur l'hybridation, Nissan, pourtant grand spécialiste de l'électrification, semble insister beaucoup moins sur le sujet. La voiture est cependant équipée d'un mode de récupération d'énergie de freinage, capable de délivrer temporairement cette énergie au train avant en accélération.

Galerie: Zone rouge Nissan GT-R LM NismoMais le maître mot et la véritable originalité de la Nissan GT-R LM Nismo, c'est justement "avant". On n'avait pas vu ça depuis les Panoz des années 90: une voiture qui joue la victoire au général dotée d'un moteur en position avant! Un V6 essence 3.0 biturbo qui envoie sa puissance aux roues… avant. Une LMP1 strictement traction donc et ça, pour le coup, c'est du jamais vu.

Galerie: Zone rouge Nissan GT-R LM NismoFini donc les expérimentations des DeltaWing et ZEOD RC, Nissan veut gagner des courses. La voiture est d'ores-et-déjà inscrites aux 8 courses que compte le championnat WEC (dont les 24 Heures du Mans et les 6 Heures de Spa), et le premier pilote est connu: l'Espagnol Marc Gené, quatre saisons en F1 et surtout huit participations au 24 Heures du Mans, dont une victoire sur Peugeot 908 en 2009. Bref, Nissan se donne toutes les chances.

Pas des débutants

Galerie: Zone rouge Nissan GT-R LM NismoSi Nissan n'a jamais inscrit son nom au Palmarès du Mans en Catégorie Reine, le constructeur n'est pas un rookie en endurance. Un moteur Nissan a par exemple été victorieux en LMP2 en 2011. Il y eut aussi quelques places honorables dans la Sarthe, mais c'est surtout au Japon et aux USA que Nissan s'est fait un nom dans le domaine, avec notamment plusieurs victoires aux 1.000 km de Fuji et aux 24 Heures de Daytona. Vous pourrez retrouver un petit historique des faits d'armes de Nissan en endurance sur le site des 24 Heures du Mans, qui profite aussi de l'occasion pour lancer une "saga" retraçant l'histoire des voitures à moteur avant aux 24 Heures.

Pour voir de quoi est capable la Nissan, rendez-vous dès le 12 avril aux 6 Heures de Silverstone.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

AutoWorld

No data available

ServiceWorld

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), les fraudes par chèque et les offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.